En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Le photographe chinois Ren Hang est décédé à l'âge de 30 ans

Le photographe chinois Ren Hang vient de disparaître. Hommage à un artiste majeur de la photographie contemporaine chinoise. 

Le célèbre photographe chinois Ren Hang a été retrouvé inanimé, ce 24 février au matin à Pékin, à l'âge de 30 ans. D'après des sources proches de l'artiste, notamment son éditeur Pierre Bessard, il se serait suicidé. En quelques années de carrière, par son talent et ses images novatrices, l'artiste aura été capable de marquer le domaine de l'art.

En effet, à travers ses photos de nu, Ren Hang questionne notre rapport au corps et à la nudité. Si ses images sont crues, elles n'ont pourtant aucunement vocation à être pornographiques ou même sexuelles. Pour Ren Hang, les corps s'entrelacent, se croisent, se mêlent. Les organes s'exhibent, les érections fleurissent, mais le tout est simplement vu par l'artiste comme une matière première. Après tout, nous sommes tous nés nus, qu'est-ce qu'il y aurait de sale à mettre notre propre corps en scène ? La sexualisation des images est une interprétation des spectateurs et non une volonté de l'artiste.

Toutefois, si Ren Hang n'avait aucune vocation à être rebelle ou transgressif, ses images avant-gardistes n'ont pas toujours été vues d'un bon œil par le gouvernement chinois, puisque l'État communiste jugeait le travail de l'artiste dangereux. Des tentatives de censure étaient mises en place et l'artiste devait se battre pour la liberté de création :

"Les idées politiques exprimées dans mes images n’ont rien à voir avec la Chine. C’est la politique chinoise qui veut s’introduire dans mon art. Une de mes expositions a déjà été annulée par le gouvernement chinois pour 'suspicion de sexe'."

Pourtant loin d'être dangereux, Ren Hang façonnait un univers pop, drôle et coloré qui témoignait d'une parfaite maîtrise de la mise en scène. L'artiste possédait une véritable signature visuelle, reconnaissable en un coup d'œil, et c'est d'ailleurs peut-être ainsi que se distinguent les grands photographes. Une chose est sûre, le monde de l'art contemporain vient de perdre l'un de ses jeunes prodiges.

Une publication partagée par @7muku12rk le