Sethnocentric, le prodige de la photographie qui veut "défier les normes"

L’artiste ghanéen se démarque par sa capacité à maîtriser tous les genres avec brio.

A post shared by MPLS (@sethnocentric) on

Cela peut paraître difficile à imaginer aujourd’hui, mais la photographie n’a pas toujours été considéré comme un art. S’il est vrai que tout le monde peut prendre une photo décente avec le bon matériel, un vrai sens artistique est nécessaire pour atteindre une certaine forme d’excellence et d’émotion. C’est le cas du travail du photographe ghanéen Seth Aryee, alias Sethnocentric.

Ses œuvres inclassables et sa polyvalence font de lui un artiste aux mille facettes. Interviewé par Cheese, Seth Aryee évoque la naissance de sa passion :

"J’ai commencé la photographie grâce à mes amis. J’ai toujours traîné avec des photographes et je m’intéressais à ce qu’ils faisaient de temps en temps. Je me suis retrouvé à partager pas mal de mes idées pendant les shootings, et je me suis dit pourquoi ne pas acheter mon propre appareil. Et j’ai appris sur le tas."

A post shared by MPLS (@sethnocentric) on

Ses compositions et son utilisation des couleurs ont démontré depuis l’étendue de son talent. Sur ses sources d’inspiration et de motivation, il raconte :

"Je ne sais pas s’il y a une chose en particulier qui me motive. Je suis constamment en quête de nouveaux concepts auxquels je n’ai pas encore pensé, et je prie de ne jamais trouver ce que je cherche, car c’est ce qui me donne envie de continuer.

Je puise mon inspiration dans tout et partout. Je peux littéralement me réveiller avec une idée qui me vient d’un endroit où j’ai été. Je passe beaucoup de temps dans des musées, sur Pinterest, Tumblr et parfois Instagram pour m’inspirer."

A post shared by MPLS (@sethnocentric) on

Le plus intéressant dans le travail de Seth Aryee est sans doute sa façon de remettre en question l’hypermasculinité de nos sociétés en prenant des photos d’hommes entourés de fleurs, sans se soucier de ceux qui pourraient qualifier ses compositions de féminines :

"J’aime l’idée d’être très polyvalent et libre. Je n’appartiens à aucun mouvement. Quand les gens me disent : 'Tu fais tout', je réponds : 'Oui je sais'. C’est tout simplement parce que je souhaite défier les normes. Je veux que les gens se demandent pourquoi ? Pourquoi ça, c’est là ? Pourquoi mettre de côté ça ? J’encourage la conversation. J’aimerais produire des images controversées bientôt. Pour alimenter le débat."

A post shared by MPLS (@sethnocentric) on

A post shared by MPLS (@sethnocentric) on

A post shared by MPLS (@sethnocentric) on

Vous pouvez suivre Sethnocentric sur son compte Instagram ainsi que sur son Tumblr.

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

Evil dictator of taste