Terry Richardson fait l’objet d’une enquête de la police new-yorkaise

Accusé de nombreuses fois mais jamais inquiété, Terry Richardson est finalement visé par une enquête menée par la NYPD.

Terry Richardson à New York en octobre 2008. (© Billy Farrell/Patrick McMullan via Getty Images)

Photographe de mode américain dont les shootings ont toujours été controversés à cause de la nudité et la dimension sexuelle de "sa direction artistique", Terry Richardson a été accusé à plusieurs reprises d’agression et harcèlement sexuels par des mannequins et des personnalités passées devant son objectif. Cependant, malgré ces nombreuses accusations, le photographe n’avait jamais été inquiété. En octobre dernier, un verdict professionnel était tombé et il avait été blacklisté par des magazines du groupe Condé Nast, qui se sont engagés à ne plus publier ses photos.

Le vent semble avoir définitivement tourné pour Terry Richardson. En effet, ce 2 janvier, le New York Daily News a révélé que le photographe est aujourd’hui visé par une enquête menée par la police new-yorkaise pour "crimes sexuels" : c’est l’enquête que toutes les victimes attendaient. On ne sait pas si c’est lié au mouvement #MeToo qui a libéré la parole des victimes de violences sexuelles et qui a fait prendre conscience au monde entier qu’il ne fallait pas prendre à la légère les agressions subies par les femmes au quotidien, mais en tout cas, la police a décidé de finalement s’intéresser au cas Richardson. Des médias à la police, il semble y avoir une prise de conscience générale de l’ampleur de cette affaire et le photographe pourrait donc avoir à répondre bientôt de ses actes devant les tribunaux.

Selon le quotidien américain, la police de New York a recueilli de multiples témoignages de femmes sur le comportement du photographe de 52 ans lors de longs entretiens menés depuis le 14 décembre dernier. Au terme de ces entretiens, la NYPD a décidé d’ouvrir une enquête. Toutes les victimes présumées sont unanimes et déclarent que Terry Richardson a utilisé sa célébrité et son influence dans le monde de la mode pour attirer des femmes dans des shootings qui tournaient en agressions sexuelles. Le photographe est accusé d’exhibitionnisme, mais également d’avoir forcé des femmes à s’adonner à des actes sexuels.

"Je suis sorti de là avec l’impression d’être une ordure humaine. Il pensait que j’étais 'jetable'"

L’une des victimes présumées, l’ancienne mannequin Lindsay Jones, a expliqué à la police avoir été sexuellement agressée par Terry Richardson en 2007. Le photographe se serait masturbé devant elle et lui aurait intimé de lui faire une fellation. Au New York Daily News, elle a confié : "J’étais effrayée et tourmentée, je voulais en finir avec ça, je suis sorti de là avec l’impression d’être une ordure humaine. Il pensait que j’étais 'jetable'". Caron Bernstein, une ex-mannequin, accuse elle aussi Terry Richardson d’une agression similaire. En 2003, il se serait déshabillé devant elle sans prévenir et l’aurait forcée à lui faire une fellation. Et elles ne sont pas les seules, il y en a bien d’autres.

La police a également contacté l’agence de mannequinat Model Alliance pour obtenir des informations en plus de ces nouveaux et anciens témoignages. L’avocat du photographe, quant à lui, persiste à dire que toutes les mannequins avec qui Terry Richardson a eu des interactions sexuelles étaient consentantes, et qu’il niait toutes les accusations à son égard.

Rédactrice en chef de Cheese et ex-Sorbonnarde, on ne m’a pas demandé si j’aimais le fromage avant d’arriver ici. Mais j'aime bien le fromage, donc tout va bien.