En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Urban Outfitters et Forever 21 poursuivis par un photographe pour vol de ses portraits de Tupac

Danny Clinch poursuit en justice les marques Forever 21 et Urban Outfitters pour avoir imprimé ses portraits de Tupac sur certains de leurs vêtements, sans autorisation.

tupac-a-contratsre

Urban Outfitters.

En 1993, le photographe Danny Clinch est commissionné par le magazine Rolling Stones afin de tirer le portrait du grand Tupac Shakur. Les images du rappeur torse nu, tête relevée et regard droit sont emblématiques et font sensation dès 1993. Trois ans plus tard, Tupac décède dans une fusillade à Las Vegas et une des photos prises par Clinch fait la une de Rolling Stones.

Après "l’affaire Alex Turner", il faut croire que le statut iconique des photos n’échappe pas aux marques de vêtements. Cette fois-ci, c’est au tour de Forever 21 et Urban Outfitters de susciter la polémique en imprimant sur certains de leurs habits des photos du rappeur prises par Clinch, sans même demander l’autorisation du photographe. Danny Clinch a donc décidé de les poursuivre en justice pour utilisation illégale d’images lui appartenant, rapporte le site PetaPixel. Il demande 600 000 dollars (environ 536 000 euros) de dommages et intérêts, la destruction des vêtements invendus et l’interdiction pour les marques d’utiliser ses images à l’avenir.

Cette affaire nous permet cependant de nous pencher de nouveau sur ces images et leurs coulisses. Pour le magazine Time, vingt ans après la mort du génie du hip-hop, Danny Clinch s’était épanché sur sa rencontre avec 2Pac. Il souligne notamment le professionnalisme et la gentillesse de l’artiste, venu accompagné d’un seul ami, contrairement à la plupart des artistes hip-hop que Clinch avait photographiés auparavant et qui venaient avec tout leur crew :

"Il était très professionnel, très intéressé et enthousiaste à l’idée d’être photographié pour Rolling Stones. On s’est bien entendu, je lui ai montré certains de mes autres travaux et il y a été sensible. Il avait apporté plusieurs tenues pour pouvoir se changer."

Le photographe a raconté à Rolling Stones que c’est justement lorsque Tupac se changeait qu’il a eu l’idée de prendre ces images si reconnaissables : "J’ai vu ses tatouages et je lui ai dit : 'Hey, je peux prendre quelques photos de toi torse nu ?' Il a accepté et j’en ai pris deux ou trois comme ça. Le shooting n’a pas duré très longtemps. Je sentais qu’on les avait."

Si pour le moment les marques n’ont pas commenté l’affaire, on vous conseille tout de même de mettre Tupac dans vos oreilles plutôt que sur des T-shirts illégaux.