© La Nuit au musée/Twentieth Century Fox

3 expos à ne pas rater lors de la Nuit européenne des musées

Il faudra de l'endurance pour profiter de la multitude d'événements artistiques et culturels organisés ce samedi 18 mai.

Afin que vous ne vous retrouviez pas complètement perdus au milieu des 2 700 événements organisés à travers le continent à l’occasion de la Nuit européenne des musées, nous vous conseillons trois expositions qui valent le détour dans l'Hexagone.

Banksy et Sebastião Salgado au Musée de l’Homme

Mohamed, guide touareg à Maor, Tadrart dans le Sud de Djanet, en Algérie, 2009. (© Sebastião Salgado)

Publicité

Au Musée de l’Homme, à Paris, sont actuellement exposés une trentaine de monochromes de Sebastião Salgado. Le samedi 18 mai, "Déclarations", l’exposition temporaire du photographe brésilien consacrée à la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948, sera exceptionnellement visible jusqu’à minuit.

Les tirages en grand format, réalisés à travers le globe depuis une quarantaine d’années, interprètent certains articles de la Déclaration, tels que les droits d’asile, du travail, de liberté de la presse ou de religion. En parallèle de l’exposition des images de Sebastião Salgado, un atelier "Fabrique ton article" sera organisé par le graphiste Dugudus. Les plus jeunes seront invités à se familiariser avec la Déclaration universelle des droits de l’homme de façon ludique.

Le musée ne donnera aucune raison à ses invité·e·s de quitter les lieux puisque, à 19 h 45 et à 21 h 45, deux projections de Faites le Mur, le film du street artist Banksy, seront organisées. La soirée sera donc placée sous le signe d’un art engagé, de bon augure quelques jours avant les élections européennes.

Publicité

L’Europe sous toutes ses couleurs au Jeu de Paume

Bologne, 1973. (© Luigi Ghirri)

Samedi soir, les expositions du musée du Jeu de Paume seront en accès libre. L’occasion d’admirer le travail de l’artiste française Florence Lazar – qui s’intéresse à la fonction du témoignage, à la décolonisation et à ce que nous faisons subir à notre planète –, et du photographe Luigi Ghirri.

Pour cette première rétrospective consacrée à l’artiste italien hors de sa Botte natale, le musée parisien présente des images réalisées au cours des années 1970. Les photographies couleur de Luigi Ghirri mènent les visiteurs dans un voyage rétro à travers une Europe d’un autre temps.

Publicité

Regards croisés sur l’Algérie à Tourcoing

© S. Castel/Institut du monde arabe de Tourcoing

À l’Institut du monde arabe de Tourcoing, le voyage sera spatial puisque l’exposition actuelle se focalise sur l’Algérie. La centaine d’images rassemblées, prises entre le début du XXe siècle et 2002, a pour vocation de multiplier les voix qui racontent le pays.

L’Institut souhaite faire de la photo un "moyen de lecture d’un contexte historique et social‭". Se rencontrent les images sociologiques, historiques et artistiques de photographes pluriels, ainsi que des objets prêtés par divers musées français, à l’instar du Quai Branly ou du Musée national de l’histoire de l’immigration.

Publicité

Au cours de la soirée du 18 mai, des microvisites thématiques seront menées. Celles-ci entrecouperont des lectures de textes de Chawki Amari et d’Amira-Géhanne Khalfallah, deux auteur·e·s algériens, et des ateliers pratiques où les participants auront l’occasion de réaliser des portraits à l’aide d’un sténopé et d’en développer les négatifs.

Vous pouvez retrouver les informations concernant la Nuit européenne des musées, ce samedi 18 mai, ici.

Par Lise Lanot, publié le 15/05/2019

Copié

Pour vous :