© Paige Heimark

Cette artiste transforme des tragédies en gâteaux monumentaux

Parmi les créations de Paige Heimark, une pièce montée de l’attentat d’Oklahoma City, ou encore l'explosion de Tchernobyl.

Oubliez les pâtisseries élégantes et impeccablement ordonnées, Paige Heimark ne fait pas dans le traditionnel. Son truc à elle, c’est l’étrange, le morbide, le glauque.

Sur son compte Instagram, nommé ediblefreaks (comprendre : "bizarreries comestibles"), ses gâteaux prennent le visage de tueur·se·s en série, de personnages de films d’horreur (à l’instar de Carrie) et de monstres peu ragoûtants. Parmi les tueur·se·s en série, on retrouve Richard Ramirez ayant commis 11 viols et 14 meurtres, Aileen Wuornos, surnommée la "demoiselle de la mort", ou encore Jeffrey Dahmer, le "cannibale de Milwaukee" qui a fait 17 victimes. 

Publicité

Richard Ramirez. (© Paige Heimark)

Son univers dénote forcément dans le domaine de la création pâtissière, habituellement délicat et destiné à marquer des événements heureux. À contre-courant, l’artiste américaine veut que l’on se souvienne de drames de la seconde moitié du XXe siècle. Pâtissière en boulangerie lorsqu’elle était au lycée, Paige Heimark s’est ensuite formée à la sculpture, avant d’expérimenter "les gâteaux comme matériel de construction".

Fascinée depuis l’enfance par le morbide, elle se positionne rapidement aux antipodes de la pâtisserie artistique classique avec ses créations comestibles : "J’adore le travail enfantin, chaotique, plein d’erreurs et les couleurs criardes", raconte-t-elle.

Publicité

Harvey Weinstein. (© Paige Heimark)

Après les serial killers, les vagins et les monstres, Paige Heimark se concentre depuis quelque temps "sur les gens et les événements, de 1970 à nos jours".

Des gâteaux pour témoigner du passé

Animée par l’envie de mettre les erreurs humaines du passé sous le nez de la société américaine, elle a construit deux grosses pièces historiques lourdes de sens pour représenter l’attentat d’Oklahoma City, perpétré le 19 avril 1995 sur le bâtiment fédéral Alfred P. Murrah, et la catastrophe de Tchernobyl.

Publicité

Oklahoma City. (© Paige Heimark)

Le gâteau Oklahoma City, impressionnant de détails disposés sur 9 étages, a été construit sur une quinzaine de jours, afin d’en réaliser le support, l’armature, le glaçage et les différentes couches et éléments qui le composent.

"Timothy McVeigh, l’auteur de l’attaque terroriste, était un suprémaciste blanc radical, proche du mouvement des miliciens, et militant pour le 'droit de porter des armes'. Ses opinions l’ont amené à tuer 168 personnes dont 19 enfants. Ces mêmes opinions sont celles de beaucoup de membres de la droite alternative aux États-Unis en 2019", dit l’artiste-pâtissière pour expliquer le choix de cet événement.

Publicité

Tchernobyl. (© Paige Heimark)

Avec sa centrale nucléaire de Tchernobyl version glaçage et crème au beurre, Paige Heimark veut là encore invoquer le passé pour alerter sur les crises qui agitent le XXIe siècle. Après s’être renseignée sur les différents facteurs ayant mené à cette tragédie, elle a créé sa propre version du site, dans sa cuisine. "Les crises du climat, de l’environnement et des déchets ont été ignorées à plusieurs reprises par le gouvernement américain, et on commence juste à voir les prémices de conséquences désastreuses", détaille l’artiste.

Dans son imaginaire, un autre projet de "gâteau catastrophe" est déjà en train de germer :

"Le prochain sera l’Exxon Valdez, qui examinera notre attitude irréfléchie face à la destruction environnementale, et comment l’avidité des entreprises mène à la destruction. Je fais aussi un gâteau sur John Wayne Gacy [le tueur en série américain surnommé le 'clown tueur', arrêté en 1978, ndlr].

Gacy est un sujet tellement intéressant à étudier dans la masculinité américaine. Il représente l’homme charismatique et puissant qui aime faire la fête et a une grande influence sur son entourage, mais il est aussi un sadique et un manipulateur."

Avec ses pâtisseries engagées, Paige Heimark nourrit autant les ventres que les réflexions.

Oklahoma City. (© Paige Heimark)

Oklahoma City. (© Paige Heimark)

Tchernobyl. (© Paige Heimark)

Tchernobyl. (© Paige Heimark)

Aileen Wuornos. (© Paige Heimark)

Carrie. (© Paige Heimark)

Jeffrey Dahmer. (© Paige Heimark)

Par Pauline Allione, publié le 29/08/2019

Copié

Pour vous :