(© Sylvie Fleury)

Avis aux noctambules férus d'art : la Nuit Blanche 2019 débarque à Paris ce week-end

Entre samedi et dimanche, des centaines de projets artistiques éphémères et d'activités gratuites embraseront la métropole.

Ce samedi 5 octobre, la nuit ne devrait pas tomber sur la capitale. Du début d’après-midi jusqu’aux lueurs matinales du dimanche, les événements – totalement gratuits – de la Nuit Blanche prendront leurs aises entre plus de 200 projets artistiques, une parade "des orchestres du monde", des déambulations d’artistes, des performances, installations et expositions, une course dans Paris à travers des lieux culturels et un tour à vélo sur une portion du périphérique, entre la Porte de Pantin et la Porte de la Villette. 

Pour cette 18e édition, la ville sera découpée en 5 stations (centre, Sud, Nord, Est, Ouest) afin d’y voir plus clair parmi la multitude d’activités qui fourmilleront entre les 6 et 7 octobre prochains. On y retrouvera des artistes déjà bien installé·e·s, à l’instar de Daniel Buren, qui a cette année l’honneur d’investir la Tour Eiffel, ou de JR, qui a quant à lui rhabillé les sols de Sèvres avec des portraits de ses habitant·e·s.

Publicité

© JR/Nuit Blanche 2019

La Nuit Blanche permet chaque année de redécouvrir la métropole sous d’autres angles, parfois avec le concours de Francilien·ne·s. L’artiste italien Vlady a par exemple travaillé en collaboration avec des jeunes des 18e et 19e arrondissements afin de transformer les Jardins d’Éole et ses équipements sportifs en un confortable appartement éphémère.

Le collectif Enter proposera plusieurs modules interactifs, de l’éclairage du Jardin 21, à la Mairie de Pantin, grâce à des installations géométriques de LEDs, en passant par des activités à la Rotonde Stalingrad (notamment le "métamorpheur", un photomaton avec filtre, le "tam-tam hero", un jeu de rythme à échelle humaine, et le "selfinity", une mini infinity-room) jusqu’à l’illumination de la façade d’un squat artistique du 9e arrondissement "à l’aide de sérigraphie, mapping et rétro-projection".

Publicité

De lieux institutionnels à des endroits plus confidentiels, d’activités en famille à des clubs techno improvisés et de performances contemporaines à des expositions plus classiques, Francilien·ne·s et touristes devraient trouver de quoi rester éveillé·e·s ce week-end.

© Enter XP

© Shana Moulton/Crèvecœur

Publicité

© Vlady

© Hassène Hamaoui

© Ikse Maitre/Nuit Blanche 2019

Publicité

© Daniel Buren

© Sylvie Fleury/photo de Miro Kuzmanovic

Les informations concernant la Nuit Blanche 2019 sont à retrouver ici

Par Lise Lanot, publié le 03/10/2019

Copié

Pour vous :