© Vincent Van Gogh

Depuis la nuit des temps, les Français prononcent mal "Van Gogh"

Sachant que son nom était difficile à prononcer, le peintre signait ses toiles de son prénom, Vincent.

Vous aussi, vous dites "Van Gogue" ? Eh bien, vous avez tout faux. Le nom du célèbre peintre impressionniste se prononce en réalité "Van Khokh", à la hollandaise. Mais que l’on se rassure, nous ne sommes pas les seul·e·s à faire l’erreur – à chaque pays sa manière de prononcer le nom de Vincent van Gogh. On parle ainsi de "Van Goff" en Grande-Bretagne, "Van Go" aux États-Unis ou encore "Van Goho" au Japon.

La confusion autour du nom du peintre a fait l’objet d’un débat début février, alors que débutait l’exposition immersive "Meet Vincent van Gogh" organisée par le Musée Van Gogh d’Amsterdam à la galerie Upper Ground à Londres. Et pour cause, les audioguides parlaient de Vincent "van Go"… comme le prononcent les Américain·e·s et non les Anglais·e·s.

Publicité

L’ambassadeur des Pays-Bas au Royaume-Uni, Simon Smits, le directeur du musée Van Gogh, Adriaan Dönszelmann et l’arrière-petit-neveu du peintre, Willem van Gogh, ont échangé leur avis sur la question avant de tomber d’accord sur "Van Khokh", en tant que bonne prononciation. Un son guttural, qui n’existe tout simplement pas dans les langues française ou anglaise et qui rend l’exercice de prononciation difficile (sans être ridicule, si possible).

La signature du peintre influencée par son nom

Van Gogh lui-même, qui a beaucoup voyagé en Europe et notamment en France, n’ignorait pas les confusions que générait son nom et a signé beaucoup d’œuvres simplement de son prénom. "Il voulait toujours être 'Vincent' parce que les Français et les Anglais ne pouvaient pas prononcer son nom", explique Martin Bailey, auteur de Starry Night: Van Gogh at the Asylum.

"À l’avenir, mon nom doit être écrit dans le catalogue de la façon dont je le signe sur les toiles, c’est-à-dire 'Vincent' et non 'Van Gogh', pour l’excellente raison que les gens d’ici ne seraient pas capables de prononcer ce nom", écrivait le peintre dans une lettre destinée à son frère en mars 1888, quelques semaines après son déménagement à Arles, dans le sud de la France.

Publicité

Désireux d’éviter les erreurs, le musée Van Gogh demande désormais aux gens de prononcer correctement le nom de l’artiste, "à la hollandaise". Pour entendre la vraie sonorité du mot et découvrir la façon dont il est articulé à travers le monde, rendez-vous sur le compte Instagram du musée Van Gogh, qui a consacré une story au sujet.

Par Pauline Allione, publié le 02/03/2020