Avec ses propres filtres Instagram, Andy Picci interroge notre rapport aux réseaux sociaux

Quand Instagram devient art contemporain.

© Andy Picci

Après avoir monté une exposition sur Nabilla l’été dernier, l’artiste suisse Andy Picci continue à se jouer des codes de la pop culture, en investissant cette fois-ci Instagram. En effet, l’artiste a décidé d’utiliser la plateforme non pas comme moyen de diffusion de ses œuvres, mais tout simplement comme medium d’expression artistique à part entière.

Publicité

Il a donc réalisé une série de filtres Instagram en réalité augmentée, à la manière de ceux que nous pouvons utiliser sur les réseaux sociaux. Loin des filtres chiens et couronnes de fleurs, ce sont des smartphones qu’il a voulu intégrer dans ses différentes créations. Une mise en abyme amusante, qui lui permet de soulever des paradoxes liés à l’utilisation compulsive des réseaux sociaux. Il nous explique :

"Depuis toujours, ma démarche artistique analyse le rapport qu’a notre société avec la célébrité, et par conséquent la recherche d’identité ainsi que la quête du 'moi'. Ce processus a logiquement évolué et pris une nouvelle direction avec le boum des réseaux sociaux."

On peut donc découvrir une série de plusieurs filtres à télécharger, dont "Selfiter", le premier, qui critique l’égocentrisme qu’induit Instagram alors que la plateforme était initialement dédiée au partage et à l’échange. "Diving Content" a, lui, pour but de souligner notre besoin frénétique de tout filmer mais aussi de tout surveiller, tandis que "Behind the Mask" offre un regard plus optimiste sur la plateforme, en montrant que les réseaux sociaux permettent aussi d’être soi-même.

Publicité

Un travail intéressant, novateur dans la forme, qui participe à réinventer peu à peu les codes de l’art contemporain. Si vous voulez faire partie de cette œuvre globale, il est possible de télécharger les filtres, de se photographier avec et de tagger Andy Picci sur vos images. Mais si vous êtes plutôt couronnes de fleurs (tmtc), personne ne vous jugera.

© Andy Picci

© Andy Picci

Publicité

© Andy Picci

© Andy Picci

Vous pouvez suivre Andy Picci sur son compte Instagram et son site personnel.

Publicité

Par Lisa Miquet, publié le 06/02/2019

Copié

Pour vous :