© Jon Wexler

Kanye West a fait ses Sunday Services et son film dans une installation de James Turrell

James Turrell a prêté son installation "Roden Crater" à Kanye West pour son film et ses "Sunday Services".

En janvier dernier, on apprenait un don de 8 millions d’euros de Kanye West à la Turrell Art Foundation – appartenant à l’artiste américain James Turrell, connu pour ses installations lumineuses grandioses. Ses œuvres sont largement identifiables puisqu’elles présentent le plus souvent des couleurs vives et néons diffusés sur des murs blancs, dans un tunnel, une pièce, un chemin, souvent sous terre, avec une ouverture qui pointe toujours vers . les cieux.

Il faut croire que, même endetté de 46 millions d’euros en 2016, le rappeur américain n’a jamais cessé d’investir dans des projets coûteux. Ainsi, il a voulu participer au Roden Crater Project, un projet toujours en cours que l’artiste contemporain a commencé en 1979. Ce dernier s’est associé, début 2019, avec l’Arizona State University pour lancer une campagne afin d’achever son œuvre. Au total, il a récolté 40 millions de dollars sur les 200 millions requis. À l’époque, on ne comprenait pas forcément pourquoi Kanye West s’était pris d’amour pour cette œuvre mais aujourd’hui, on y voit plus clair.

Publicité

© James Turrell

Le documentaire Jesus is King tourné dans le Roden Crater

Cela fait des mois que la famille Kardashian relaie des centaines de vidéos sur les réseaux sociaux, chaque week-end, montrant les Sunday Services mi-gospel mi-performance du maître tout de blanc vêtu, se produisant dans une espèce de dôme souterrain illuminé de myriades de couleurs chatoyantes. En fait, tout cela se produisait dans le fameux Roden Crater de James Turrell, que West a qualifié de "bouleversant" lors de sa première visite en décembre 2018.

Publicité

Alors que son album Jesus Is King se fait attendre depuis le 27 septembre – date de sortie officielle annoncée mais reportée –, nous avons appris cette semaine que la superstar sortait un film Imax prévu pour le 25 octobre prochain, et qui accompagnera l’album. Le documentaire éponyme a été tourné (entre autres) dans ce "cratère" arty, dans l’Arizona, et la plupart de ses Sunday Services – hormis ceux en extérieur – s’étaient donc déroulés à l’intérieur de cette œuvre d’art.

Publicité

"Tourné durant l’été 2019, 'Jesus is King' donne vie au fameux 'Sunday Service' de Kanye West au sein du 'Roden Crater' encore jamais vu de l’artiste visionnaire James Turrell, dans le Painted Desert de l’Arizona. Cette expérience unique en son genre dévoile des titres mixés par West dans la tradition gospel, avec les sons du nouvel album 'Jesus is King' – le tout présenté avec le son immersif et la netteté incroyable de l’Imax", rapporte Artnet.

L’affiche du film "Jesus is King", montrant le "Roden Crater" de James Turrell. (© Imax)

Dans l’épisode consacré à Kanye West du talk-show de David Letterman, Mon prochain invité n’est plus à présenter, sur Netflix, le producteur et rappeur confiait :

Publicité

"Quand j’étais à l’hôpital, il y a quelques années, je notais tout un tas d’idées, comme dans 'Un homme d’exception'. L’une d’elles était de faire une église. […] On est allés voir James Turrell au Roden Crater en Arizona. Dans cet espace, j’ai dû faire quelques pas en arrière. Mon seul moyen de m’approcher de ce que faisait Turrell aurait été d’offrir de la musique et d’en apprendre plus sur les sons qui soignent.

Je suis en train de m’éduquer sur ce sujet. J’ai entendu dire que certaines chansons de John Lennon ou de Bob Marley font bouger du sable sur un plateau. Les fréquences peuvent faire ça. Je suis soi-disant professionnel depuis quinze ou vingt ans et je n’y avais encore jamais pensé jusqu’à présent. […]

Il [l’éclairage, ndlr] me vient de James Turrell, car moi, avec toutes ces tournées pop, ou en faisant la première partie de U2, ou en voyant Daft Punk à Coachella, j’ai vu comment utiliser les stroboscopes et autres. Ça rend tout le monde euphorique. Mais les éclairages de Turrell rendent zen. C’est une reprogrammation pour qu’en tant qu’humains, nous ne soyons pas submergés par les images et les messages, et les idées qui nous font accélérer, nous excitent et nous rendent susceptibles à la peur. Pour être plus calmes et plus dans l’instant, et plus stables."

© James Turrell

Qu’est-ce que le Roden Crater Project ?

Depuis 1972, James Turrell veut explorer le Roden Crater, un cratère volcanique situé dans le sud-ouest du Painted Desert, dans l’Arizona. C’est depuis le hublot d’un avion que l’artiste a repéré ce volcan dormant. "C’est un coin où […] vous avez l’impression de vous tenir à la surface de la planète", confie Turrell sur son site. Cela fait maintenant 46 ans que l’artiste américain s’attelle à la tâche : il veut transformer ce cratère en œuvre d’art, à grande échelle, à travers six tunnels, 21 espaces pensés pour observer le ciel et les astres à toute heure ainsi que des jeux de lumière dramatiques.

La profondeur du cratère, dans lequel le visiteur se tiendra à plus de 121 mètres, altère la perception du ciel :

Un projet ambitieux, de grande ampleur, qui rappelle le "temps géologique", comme le précise l’artiste, et auquel Kanye West a participé et tourné son film. Et à l’image du personnage de Neil Armstrong, dans First Man de Damien Chazelle, qui jette le bracelet de sa défunte fille dans un cratère lunaire, Kanye West et James Turrell jetteront peut-être leur génie dans un cratère terrestre.

© James Turrell

© James Turrell

© James Turrell

© James Turrell

© James Turrell

Par Donnia Ghezlane-Lala, publié le 03/10/2019

Copié

Pour vous :