© Pinault

La Bourse de commerce accueillera les collections d’art de François Pinault

Transformée en musée par l'architecte Tadao Ando, l’ancienne Halle au blé sera un nouveau lieu parisien dédié à l'art.

Engagé en 2017, le chantier de la Bourse de commerce de Paris touche à sa fin, et le résultat s’annonce spectaculaire. La métamorphose de l’édifice est signée par l’architecte japonais Tadao Ando, qui a déjà laissé son empreinte à Venise, avec le Palazzo Grassi et la reconversion de la Punta della Dogana.

Le bâtiment du XVIIIe siècle, classé monument historique, devrait donc bientôt arborer un look minimaliste et épuré pour accueillir les collections d’art de François Pinault. Et une première expo d’inauguration est déjà prévue pour juin 2020.

Publicité

Un immense bloc de béton au centre du bâtiment

Publicité

D’après les informations d’un journaliste du Monde qui a pu visiter le chantier, sur les 13 000 mètres carrés de superficie, 7 700 seront accessibles aux visiteur·se·s et 3 000 accueilleront des expositions. Les galeries du rez-de-chaussée et deuxième étage seront de taille variable, entre 117 et 625 mètres carrés pour la plus grande.

© Tadao Ando

Mais la transformation la plus impressionnante de Tadao Ando se situera au centre de la Bourse : l’artiste y a déposé un gigantesque cylindre bétonné de 29 mètres de diamètre sur 9,30 mètres de haut. Lieu d’exposition central, la structure circulaire est dotée d’une coursive sur son sommet, permettant aux visiteur·se·s de se déplacer.

Publicité

Entre la restauration des fresques murales du XIXe qui habillent les murs et la coupole de verre en suspens au-dessus des têtes, la réalisation de l’architecte offre un rendu époustouflant. Rendez-vous en juin 2020 pour y visiter les premières expos.

© Tadao Ando

© Tadao Ando

Publicité

© Tadao Ando

Par Pauline Allione, publié le 22/10/2019

Copié

Pour vous :