© Christo

L’artiste Christo va habiller l’Arc de Triomphe d’un tissu argenté

Un projet assez fou.

L’artiste Christo (du duo Christo et Jeanne-Claude) va enfin pouvoir réaliser un rêve : habiller l’Arc de Triomphe, dans le cadre d’un projet qu’il a pensé il y a une soixantaine d’années. Main dans la main avec le Centre des monuments nationaux et le Centre Pompidou, l’artiste bulgare, spécialiste du land art, créera une œuvre éphémère visible durant 14 jours du 6 au 19 avril 2020. Il recouvrira l’arc de 25 000 mètres carrés de tissu recyclable en polypropylène argent bleuté et de 7 000 mètres de corde rouge.

Christo, "L’Arc de Triomphe empaqueté (Projet pour Paris – Place de l’Étoile-Charles de Gaulle)", collage fait en 2018 en deux parties 30,5 × 77,5 cm et 66,7 × 77,5 cm. Crayon, fusain, crayon à la cire, tissu, ficelle, peinture émaillée, photographie de Wolfgang Volz, carte et ruban dessinés à la main. (© Christo 2018/photo : André Grossmann)

À voir aussi sur Cheese :

Pour voir les vidéos Konbini, merci de désactiver AdBlock.

Le projet, très simplement appelé L’Arc de Triomphe empaqueté, accompagnera également une exposition au Centre Pompidou qui se tiendra du 18 mars au 15 juin 2020, "retraçant la période parisienne de Christo et Jeanne-Claude de 1958 à 1964 […], l’histoire du projet Le Pont-Neuf empaqueté […], de 1975 à 1985", et tout le contexte historique dans lequel le duo baignait lors de leurs années folles dans la capitale française.

L’Arc de Triomphe empaqueté est entièrement autofinancé par Christo, pour ceux qui se demanderaient si l’argent public (ou privé) a été utilisé pour ce projet institutionnel. L’artiste a vendu un bon nombre de ses travaux pour se permettre de réaliser ce grand événement artistique : études préparatoires, dessins, collages du projet, maquettes, ses œuvres des années 1956-1960 et des lithographies originales.

En attendant, le monument sera en travaux jusqu’à l’inauguration de l’installation mais la flamme du soldat inconnu continuera de brûler, en toute solennité.

Publicité

L’origine d’un projet grandiose

Christo, "L’Arc de Triomphe empaqueté (Projet pour Paris – Place de l’Étoile-Charles de Gaulle)".

C’est trois ans après leur rencontre, en 1961 à Paris, que le duo Christo et Jeanne-Claude commence à réaliser des projets artistiques pour des espaces publics et pense à un prochain projet sur un bâtiment public. Christo vit à cette époque dans un appartement à côté de l’Arc de Triomphe et s’intéresse à son histoire. En 1962, il sort un photomontage du monument empaqueté, vu depuis l’avenue Foch.

Le projet ne se réalise pas, mais entre-temps, le 22 septembre 1985, ils emballent le Pont-Neuf. C’est 35 ans après le Pont-Neuf et 10 ans après la mort de Jeanne-Claude que Christo pourra donner vie à son idée et voir l’Arc de Triomphe porter sa plus belle robe bleu argenté.

Publicité

Christo, "L’Arc de Triomphe empaqueté (Projet pour Paris - Place de l’Etoile-Charles de Gaulle)", collage fait en 2018 en deux parties 30,5 × 77,5 cm et 66,7 × 77,5 cm. Crayon, fusain, crayon à la cire, tissu, ficelle, peinture émaillée, photographie de Wolfgang Volz, carte et ruban dessinés à la main. (© Christo 2018/photo : André Grossmann)

Par Donnia Ghezlane-Lala, publié le 04/04/2019

Copié

Pour vous :