© Big Hit Entertainment

Le groupe de K-Pop BTS réunit des artistes contemporains autour d'un projet mondial

De la K-Pop à l'art contemporain, les membres du groupe coréen ont lancé le projet collaboratif "CONNECT, BTS".

Début janvier, le groupe sud-coréen BTS annonçait la sortie de son prochain album Map of the Soul : 7. Cette annonce s’accompagnait d’un mystérieux calendrier associant à différentes villes les mots "CONNECT, BTS". De quoi faire gonfler les spéculations des fans sur Twitter, poussant à de nombreuses reprises le groupe au sommet des Trending Topics. On sait aujourd’hui de quoi il s’agit.

Lors d’une conférence de presse donnée à la prestigieuse Serpentine Gallery de Londres ce mardi, le groupe a inauguré le projet "CONNECT, BTS". Transformés en mécènes, les membres du groupe ont lancé une ambitieuse série d’expositions d’art contemporain gratuites reliant cinq villes et 22 artistes à travers le monde, sous la direction artistique du curateur sud-coréen Lee Daehyung.

Publicité

"Continuum", 2020, "CONNECT, BTS" à Séoul. (© Yiyun Kang)

Parmi les artistes commissionné·e·s par le groupe, avec l’aide de prestigieux curateur·rice·s locaux·les tel·le·s que Hans Ulrich Obrist ou encore Stephanie Rosenthal, on retrouve Antony Gormley, Ann Veronica Janssens ou encore Tomás Saraceno. Le programme d’expos, qui débute en ce moment à Londres, se poursuivra ensuite à Berlin, Buenos Aires, Séoul et New York. Chaque projet sera documenté en ligne grâce à des vidéos introductives enregistrées par BTS qui se présente comme "guide secret".

Briser les frontières

Pour le groupe, cette initiative est l’occasion de poursuivre sa volonté de connecter les publics mais aussi les media en créant des ponts et en favorisant l’accessibilité. "Le projet a beaucoup de sens pour nous car il représente la diversité et permet de divulguer un message collectif et positif pour le monde. À travers ce projet, nous espérons rendre l’immense quantité d’amour et de soutien que nous recevons de nos fans, de l'ARMY, de tout le public", explique le leadeur du groupe, RM.

Publicité

"CHAUD, collection of things/actions/relations", 2020, issu de "Rituals of Care", "CONNECT, BTS" au Gropius Bau de Berlin. (© A. Livingstone & Mich Cota)

C’est ce que retient aussi Lee Daehyung, stupéfait par leur capacité à nouer un lien avec le public, peu importe sa langue, son milieu ou son genre. Pour lui, c’est le message puissant du groupe qui rend la collaboration évidente. Tout au long de sa carrière, le groupe a valorisé une approche artistique pluridisciplinaire, mêlant à la musique la danse, les vidéos référencées et les scénographies impressionnantes.

En s’imposant dans une industrie pop exclusivement anglophone, le groupe coréen a brisé les frontières culturelles, brassant une fanbase à la démographie large. Avec l’aide du groupe, Lee Daehyung souhaite donc renforcer la connexion entre les individus.

Publicité

"La philosophie de BTS qui s’exprime sous la forme d’ode à la diversité, à l’amour et à la périphérie est un motif important du projet. Elle va encourager l’appréciation de la diversité et établir les bases pour la naissance de nouvelles synergies. L’art ne peut changer le monde, mais nous pouvons influencer les gens à le changer", explique-t-il. Un beau projet, dont on vous partage un petit avant-goût de ce que réserve chaque ville.

"Clearing", 2020, "CONNECT, BTS" à New York. (© Anthony Gormley)

"Catharsis", 2019-2020, "CONNECT, BTS" à Londres. (© Jakob Kudsk Steeson/Bolton & Quinn)

Publicité

"Museo Aero Solar", 2007, "CONNECT, BTS" à Buenos Aires. (© Tomás Saraceno)

"Catharsis", 2019-2020, "CONNECT, BTS" à Londres. (© Jakob Kudsk Steeson/Bolton & Quinn)

Par Sophie Laroche, publié le 15/01/2020

Pour vous :