Les œuvres kawaii et mélancoliques de l’artiste japonais Mr. exposées à Paris

Petit protégé du grand Takashi Murakami, l’artiste japonais Mr. est exposé du 19 janvier au 9 mars à la galerie Perrotin.

"Untitled", 2018. (© Mr./Kaikai Kiki Co., Ltd., tous droits réservés/courtesy Galerie Perrotin)

Alors qu’il faisait déjà l’objet d’une exposition en septembre dernier à la galerie Perrotin de Hong Kong, Mr. montrera ses œuvres kawaii dans la filiale parisienne de cette même galerie prestigieuse à partir du 19 janvier prochain. Jusqu’au 4 mars, sera présentée son exposition "Mr.'s Melancholy Walk Around the Town", qui saura satisfaire tous les dilettantes fascinés par la culture des mangas.

Publicité

Depuis ses débuts dans les années 1990, alors qu’il était encore l’assistant de Takashi Murakami, ses œuvres ont toujours puisé leur force et leur forme au plus profond de son âme d’otaku, et de son lolita complex. Cet artiste japonais, âgé de 49 ans, manie aussi bien le dessin et la sculpture que la vidéo. C’est grâce à sa participation à l’exposition "Super Flat" de Murakami, en 2000, qu’il s’est fait connaître à l’international. Aujourd’hui, ses travaux artistiques sont exposés aux quatre coins du monde : Tokyo, Paris, New York, Jérusalem, Los Angeles ou encore Londres.

La plupart du temps, il dépeint des adolescentes qui, dans leur style, pourraient être des héroïnes tout droit sorties de mangas. Mais derrière l’esthétique pop et les airs candides, enfantins et enchantés de ses créations, se cache une démarche bien plus profonde et sombre qu’il n’y paraît. Concernant son travail, qu’il décrit comme cathartique, Mr. expliquait ainsi à la galerie Perrotin, lors de son exposition en 2018 :

"Les gens nous comprennent mal, moi et mes peintures. Ils pensent que mes tableaux sont nostalgiques, mignons, qu’ils ressemblent à des animes japonais. C’est peut-être vrai, mais en vérité, je peins tous les jours dans le but d’échapper aux démons qui hantent mon âme. On dit que le démon réside également dans mon sang, et même si j’en meurs d’envie, je ne peux donc lui échapper. Alors je peins par résignation."

Publicité

Un univers nippon riche

"Untitled", 2018. (© Mr./Kaikai Kiki Co., Ltd., tous droits réservés/courtesy Galerie Perrotin)

Dans cette promenade qu’offre l’exposition, les peintures très chargées, parfois chaotiques, de Mr. reflètent ainsi son "paysage mental" mélancolique. Elles mêlent des éléments propres au monde des mangas et à celui du graffiti : des inscriptions fluorescentes "Love", "Hit me up" ou "Good", des visages d’adolescentes au regard vitreux ou joyeux, des petits dessins en vrac de Rubik’s Cube, de sodas, de chats pixélisés qui viennent s’ajouter comme sur un collage à une photo d’une devanture de magasin nippon. Ses toiles représentent souvent "des arrière-plans salis", éraflés, tachés ou grattés. Il y a un véritable travail sur la texture, où chaque ombre compte.

"La ville de Mr., Tokyo, avec ses quartiers otakus de Akihabara et de Ikebukuro, en est pour lui l’exemple même. Une interminable cacophonie de mots et d’images. Une fantaisie attractive de désirs et de peurs. Un espace de tags et graffitis, de consommation ostentatoire et d’épuisement.

C’est une terre où le sucré est amertume et l’amertume sucrée, c’est une terre de rupture et de continuité, d’exubérance et d’altération. C’est le lieu où le mignon et le terrifiant, le kawaii et le kowai, sont tout autant interchangeables que mal définis, où le remède et le poison sont, par avance, toujours liés", explique la galerie Perrotin, qui présentera également une collaboration de l’artiste avec la créatrice de mode Mira Mikati.

Publicité

Un détail nous marque : dans chaque regard brillant de ces fillettes perdues dans cette ville qui gronde, on retrouve une constellation d’éléments pop, un univers entier à contempler, "les yeux reflétant l’hystérie de la ville-spectacle". Et c’est certainement dans l’attention portée aux détails que repose toute la poésie de son travail.

"Anna", 2017-2019. (© Mr./Kaikai Kiki Co., Ltd., tous droits réservés/courtesy Galerie Perrotin)

"Untitled", 2019. (© Mr./Kaikai Kiki Co., Ltd., tous droits réservés/courtesy Galerie Perrotin)

Publicité

"Untitled", 2011. (© Mr./Kaikai Kiki Co., Ltd., tous droits réservés/courtesy Galerie Perrotin)

"Untitled", 2010. (© Mr./Kaikai Kiki Co., Ltd., tous droits réservés/courtesy Galerie Perrotin)

"Untitled", 2010. (© Mr./Kaikai Kiki Co., Ltd., tous droits réservés/courtesy Galerie Perrotin)

"Mr.’s Melancholy Walk Around the Town", exposition du 19 janvier au 9 mars 2019 à voir à la Galerie Perrotin (Paris).

Par Donnia Ghezlane-Lala, publié le 16/01/2019

Copié

Pour vous :