© Extinction Rebellion

L'installation d’une maison engloutie par la Tamise alerte sur l’urgence climatique

Les activistes d'Extinction Rebellion ont encore frappé, cette fois-ci par l'art.

Connu pour ses opérations de désobéissance civile mondiale afin de sensibiliser à la crise climatique, Extinction Rebellion signe une installation "coups de poing" au beau milieu de la Tamise, à Londres. Le 10 novembre dernier, les militant·e·s ont installé une maison grandeur nature à demi immergée dans l’eau de ce fleuve qui borde le Sud de l’Angleterre.

The Sinking House dépeint une maison en briques rouges, typiquement anglaise, qui contient des projecteurs lumineux, une caméra de surveillance et une antenne satellite, rapporte le site Hyperallergic. Derrière ce projet engagé, on retrouve Katey Burak et Rob Higgs :

Publicité

"Malheureusement, le changement climatique nous concerne tous. Nous voulions sensibiliser à la gravité de la catastrophe imminente provoquée par l’homme. Nous voulions faire une chose à laquelle les gens peuvent se connecter visuellement, tout en s’appuyant sur le gouvernement et les experts pour apporter les modifications nécessaires.

Tant qu’ils n’apporteront pas les grands changements juridiques et financiers, il est très difficile pour des personnes comme vous et nous d’apporter des changements importants pour nous protéger et protéger le monde qui nous entoure."

© Extinction Rebellion

Une situation urgente en Grande-Bretagne

Cette œuvre, qui dénonce la montée des eaux due au réchauffement climatique et l’inaction des politiques en termes de solutions environnementales, a été mise en place après les inondations qui ont touché les villes de Derbyshire et de Yorkshire au Royaume-Uni.

Publicité

Au début du mois de novembre, près de 50 avertissements d’inondation ont été lancés dans toute l’Angleterre après plusieurs jours de pluie continue. À Doncaster, 400 maisons ont été inondées, et une femme est morte à Matlock. "Nos maisons, nos entreprises et nos familles sont exposées à un risque très réel. Nous observons en temps réel la destruction de vies humaines dans le monde et au Royaume-Uni", détaille le mouvement. Au moment où Venise est sous l’eau, cette installation fait davantage sens.

© Extinction Rebellion

Extinction Rebellion rappelle que la montée des eaux devrait évoluer de cinq mètres d’ici à 2100 et qu’elle aurait été sous-estimée jusqu’à maintenant. Au Groenland, la fonte des glaces devrait s’accélérer bien avant d’atteindre l’année 2070 : on attend 140 000 tonnes de glace qui pourrait fondre par seconde, l’équivalent de 200 fois la Tamise. Les experts prédisent que les villes anglaises de Stratford, Barking et Dagenham devraient être noyées d’ici 2050 si les gaz à effet de serre continuent d’évoluer à ce rythme.

Publicité

"De nombreuses personnes au Royaume-Uni ont vécu des expériences qui ont changé leur vie […], et il y en aura beaucoup d’autres dans les basses terres et les zones côtières touchées par les inondations de l’hiver prochain, poursuit le collectif. Nous sommes solidaires avec tous ceux qui ont perdu leur maison et leurs moyens de subsistance et continuerons à exiger des actions jusqu’à ce que la gravité de cette urgence nationale et mondiale soit prise en compte."

© Extinction Rebellion

Par Donnia Ghezlane-Lala, publié le 04/12/2019

Copié

Pour vous :