© Alex Wong/Getty Images

Melania Trump a eu le droit à sa statue en Slovénie

Taillée dans du bois, la sculpture à l’effigie de la première dame des États-Unis ne plaît pas vraiment à tout le monde.

Dans la campagne slovène, pas très loin de Sevnica, sur un piédestal arboré, on retrouve une statue de Melania Trump, à taille humaine avec des cheveux blonds et vêtue de bleu clair. La ressemblance n’est pas frappante, même si les couleurs et les formes évoquent bien la veste, la robe et les gants bleu poudré que la femme de Donald Trump portait lors de l'investiture, en 2017. Sa main salue la foule, ou plutôt les habitants de ce petit village qui a vu naître Melania.

Cette statue est l'œuvre d'Ales Zupevc, un sculpteur amateur de la région, et elle a été commandée par un artiste américain vivant à Berlin, Brad Downey. Ce dernier a demandé à l’artisan de créer un monument à la tronçonneuse, à l’effigie de la Première dame des États-Unis. Achevée à la fin du mois de mars, la statue a attiré le regard du reste du monde le 5 juillet dernier, après son inauguration. Et le moins que l'on puisse dire, c’est qu’elle a fait réagir autant les internautes que les locaux, qui la décrivent comme une "honte". "Ça ne ressemble pas à Melania, c’est une schtroumpfette", a lancé un habitant.

Publicité

© YouTube de Brad Downey

La tradition slovène

La ressemblance exacte n’était pas vraiment le but de Brad Downey, qui cherchait surtout à ce que la statue soit le travail d’un artiste amateur de la région, pour rester dans la tradition slovène. Surtout, il tenait à ce que l’homme vienne de la même classe ouvrière que Melania, comme le rapporte le site Hyperallergic. L’œuvre fait partie de l’exposition organisée par l’artiste américain dans la capitale slovène, Ljubljana. C’était la première fois qu'Ales Zupevc réalisait un corps entier, comme il le raconte dans une vidéo publiée par Brad Downey sur YouTube.

Ce qui intrigue essentiellement Downey, c’est la contradiction vivante qu'incarne Melania Trump vis-à-vis de son mari. Son histoire personnelle d’immigrée détonne avec la politique anti-immigration du président des États-Unis. "J’ai décidé de faire un portrait de Melania parce que c’est un personnage étrange, avec une vie intéressante. Je voulais comprendre ce personnage", explique Downey.

Publicité

Par Sirine Azouaoui, publié le 11/07/2019

Copié

Pour vous :