© Stéphane Briolant/AuctionArt, Paris

Le revolver avec lequel Van Gogh s’est tué est en vente aux enchères

Le revolver le plus connu de l'histoire de l'art.

Autoportrait, 1887, Vincent van Gogh. (© Art Institute of Chicago, domaine public)

Le 27 juillet 1890, le peintre Vincent van Gogh s’est tiré une balle dans la poitrine avec un revolver, entraînant sa mort deux jours plus tard. Ce revolver authentique, "le plus connu de l’histoire de l’art", sera mis en vente le 19 juin prochain par la maison de vente aux enchères parisienne AuctionArt. Le prix de ce Lefaucheux 7 mm est estimé entre 40 000 et 60 000 euros mais risque de culminer lors de la vente aux enchères.

Publicité

Le revolver que Van Gogh a utilisé pour se suicider. (© Stéphane Briolant/AuctionArt, Paris)

La légende raconte que l’artiste, en pleine instabilité mentale, a emprunté ce revolver pour se tuer, dans un champ où il était sûrement en train de peindre une dernière toile. Ratant son coup (car il voulait viser son cœur), il revient souffreteux, en boitillant dans une auberge aux alentours, blessé à la poitrine.

L’aubergiste entend ses cris et fait venir un docteur qui lui fait un bandage rapide, sans opération chirurgicale possible. Il meurt le 29 juillet au côté de son frère Théo venu de Paris. Aujourd’hui, le revolver est vendu par des aubergistes faisant partie de la famille de l’illustre peintre. Sa famille a pu récupérer l’arme à feu après qu’elle a été retrouvée dans un champ par un fermier en 1965. Suite à la trouvaille de ce dernier, le revolver a été exposé au Musée Van Gogh d’Amsterdam et des analystes ont déduit que le revolver était resté des décennies au sol.

Publicité

Et si vous voulez redécouvrir l’œuvre de Van Gogh de manière immersive, rendez-vous à l’Atelier des lumières jusqu’au 31 décembre 2019.

Par Donnia Ghezlane-Lala, publié le 05/04/2019

Copié

Pour vous :