Vincent van Gogh, « Vase avec des coquelicots », 1886. (Courtesy Wadsworth Atheneum Museum of Art, via Wikimedia Commons)

Un Van Gogh authentifié grâce à la découverte d’un autoportrait caché dans le tableau

Des chercheurs s'attelaient depuis une dizaine d'années à définir l'authenticité du tableau "Vase avec des coquelicots".

La semaine dernière au Wadsworth Atheneum Museum of Art d’Hartford, dans le Connecticut, une peinture a été officiellement attribuée à Vincent Van Gogh. Les auteurs de cette trouvaille et authentification ? Une équipe de chercheurs du musée Van Gogh d’Amsterdam. Le tableau en question, intitulé Vase avec des coquelicots, a été peint par le peintre hollandais en 1886.

En 1990, l’historien d’art Walter Feilchenfeldt a émis l’hypothèse que cette peinture – offerte par Anne Parrish Titzell en 1957 au Wadsworth Atheneum pour sa collection permanente – pourrait être l’œuvre d’un imposteur. Elle avait été retirée de la collection après ce doute émis par Feilchenfeldt et avait été mise en réserve.

Publicité

Vincent van Gogh, "Vase avec des coquelicots", 1886. (Courtesy Wadsworth Atheneum Museum of Art, via Wikimedia Commons)

Cela faisait une dizaine d’années que les chercheurs s’acharnaient à authentifier cette nature morte. Et on dit merci à la technologie puisque c’est grâce aux rayons X qu’un autoportrait de Van Gogh a été révélé en filigrane, sous les coquelicots.

Le musée d’Amsterdam a ensuite réceptionné l’œuvre et analysé des détails plus précis comme la composition de la peinture, le type de matériaux utilisés ainsi que le style. Ils ont répondu par la positive : Vase avec des coquelicots est un vrai Van Gogh, réalisé certainement durant la période où il vivait avec son frère Théo à Paris et créait de nombreuses natures mortes florales. La peinture retournera en avril au Wadsworth Atheneum Museum.

Publicité

Et en parlant de Van Gogh, si vous voulez vivre une expérience immersive dans ses peintures, on vous conseille de visiter la sublime exposition qui lui est consacrée à l’Atelier des lumières de Paris.

Par Donnia Ghezlane-Lala, publié le 29/03/2019

Copié

Pour vous :