Par Donnia Ghezlane-Lala

Voilà maintenant une semaine que Mac Miller nous a quittés. Et le graffeur américain Jeks a voulu honorer la mémoire du rappeur à sa manière.

"Voir des gens si jeunes en dépression ou addicts aux drogues et à l'alcool me touche toujours. Accrochez-vous à tout ce qui vous tient à flot. Rest easy Mac."

Depuis sa disparition, les hommages à Mac Miller se sont enchaînés, d’Elton John à Drake en passant par Childish Gambino. Au tour de la rue de lui rendre honneur de manière touchante. En Caroline du Nord, à Greensboro, dans un lieu appelé "The Forge", situé sur Lewis Street, se déploie désormais sur un mur le visage de Mac Miller.

Disparu le 7 septembre dernier des suites d’une overdose dans sa maison de la vallée de San Fernando, Malcolm James McCormick venait de sortir Swimming, un mois plus tôt : un album dont il ne se doutait pas qu’il serait son dernier et qui sonnait déjà comme une lettre d’adieux.

Cette fresque réalisée par le graffeur Jeks, au style réaliste et aux inspirations bien populaires − on retrouve notamment le visage de Ryan Gosling, Mario Kart et celui d’Elvis Presley dans ses récents travaux −, s’inspire d’un portrait du photographe Todd Cole, qui figurait en couverture du magazine Fader en 2013.

Reproduite à l’identique à partir de cette photographie, l’œuvre murale monochrome de Lewis représente le rappeur cachant la moitié de son visage avec sa main. Il faut noter que Mac Miller adoptait cette position dans un bon nombre de ses portraits, comme pour cacher une partie de lui qu’il ne voulait pas dévoiler.

© Todd Cole pour Fader