FIAC 2018 : cette semaine, célébrez l’art contemporain sous toutes ses formes

Du 18 au 21 octobre, le Grand Palais célèbre arts moderne et contemporain, design et installations dans le cadre de la Foire internationale d’art contemporain.

Lang & Baumann, "Street Painting", galerie Loevenbruck, collection des artistes et de la galerie. (© Adagp, Paris 2018)

Malgré ses 45 ans au compteur, la Foire internationale d’art contemporain (FIAC) n’en finit pas de se réinventer, notamment grâce à l’essor impulsé depuis presque 15 ans par sa directrice, Jennifer Flay. Comme chaque année depuis 1974, la manifestation rassemblera artistes, galeristes et férus d’art venus des quatre coins du monde, pour quatre jours qui porteront le Grand Palais à ébullition.

Publicité

Du 18 au 21 octobre 2018, ce sont près de 200 galeries venant de 27 pays (dont, parmi d’autres, l’Allemagne, le Brésil, la Corée du Sud, les Émirats arabes unis, la Chine, le Kosovo, le Mexique, la Tunisie ainsi que la Grèce, l’Irlande et le Pérou, les trois pays entrants de l’année) qui exposeront les œuvres des artistes qu’ils représentent aux 75 000 visiteurs attendus.

Le public pourra ainsi entamer un tour du monde simplement en déambulant parmi les stands installés à l’intérieur du Grand Palais, dont l’impressionnante ossature de verre offre le meilleur des toits à cette effervescence de peintures, sculptures, objets design et installations. Si de prestigieuses galeries reconnues à l’échelle internationale sont fidèles à la manifestation, la FIAC n’en oublie pas pour autant les galeries émergentes. Depuis 2009, le secteur Lafayette (mis en place avec le concours du partenaire officiel de la foire, les Galeries du même nom) réunit dix galeries présentant chacune un ou deux artistes et leur apporte un soutien financier.

Une foire dans tous ses états

La FIAC se veut une plateforme de rencontres et de mises en relation d’œuvres et d’artistes venus du monde entier, mais elle n’en oublie pas pour autant l’Hexagone puisque les organisateurs de l’événement se font un devoir de mettre à l’honneur les galeries françaises, qui représentent 31 % des galeries invitées. Le prix Marcel Duchamp est, quant à lui, dédié à la création française. Créé en 2000, ce prix − auquel participe l’Association pour la diffusion internationale de l’art français, le Centre Pompidou et le Palais de Tokyo − récompense des artistes résidant sur le territoire français et dont les œuvres seront exposées au Centre Pompidou.

Publicité

Dorothy Lannone, "The Eye Of The Needle", 2010. (© Hans-Georg Gaul/Courtesy Air de Paris, Paris/Adagp, Paris 2018)

La fête ne se déroule cependant pas qu’au Grand Palais. Les visiteurs n’auront qu’à traverser la rue, rendue piétonne et habillée pour l’occasion par le duo d’artistes Lang & Baumann, pour se rendre au Petit Palais et admirer la quarantaine de sculptures et d’installations choisie par Marc-Olivier Wahler, directeur du musée d’art moderne Eli and Edythe Broad, (Michigan, États-Unis), les équipes de conservateurs du Petit Palais et la direction artistique de la FIAC, dans le cadre des FIAC Projects. Les FIAC Programmes proposent, quant à eux, des performances, un cycle de conférences et des projections de courts-métrages, sans réservation ni paiement supplémentaire.

Enfin, que ceux qui pensent n’avoir ni le temps ni les moyens de se rendre au Grand Palais ne s’inquiètent pas, s’ils traînent dans la capitale, ils auront tout de même la chance de voir des œuvres et installations artistiques dans des lieux parisiens marquants, hors des murs de la foire. On pourra ainsi admirer un village éphémère rendant hommage à des créations architecturales d’artistes majeurs tels que Jean Prouvé ou Kengo Kuma sur la place de la Concorde.

Publicité

Au jardin des Tuileries, les curieux pourront partir à la recherche de la vingtaine d’œuvres, hétéroclites et plus ou moins monumentales, rassemblée près du musée du Louvre. Le musée Eugène Delacroix, dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés, laisse carte blanche à la sculptrice londonienne Rebecca Warren tandis que, cerise sur le gâteau, la place Vendôme s’est vue envahir par une centaine d’étoiles de mer, éparpillées là pour un mois par le duo d’artistes Elmgreen et Dragset.

Dedans, dehors, en petit, en grand, sur écran, à observer ou à toucher, c’est la fête de l’art contemporain, profitez-en !

Vistamare/Vistamarestudio, "Mimmo Jodice Vedute di Napoli", Opera 18, 1980. (© Adagp, Paris 2018)

Publicité

Mona Hathoum, "White Cube", 2018. (© White Cube, Ollie Hammick/Adagp, Paris 2018)

Pablo Reinoso, "Le Cercle", 2018 (© Marc Domage/Adagp, Paris 2018)

Grand Palais, 2017. (© Marc Domage)

La Foire internationale d’art contemporain est ouverte au public du 18 au 21 octobre 2018, de 14 heures à 20 heures le jeudi 18, de 12 heures à 20 heures le vendredi 19, de 12 heures à 19 heures le samedi 20 et le dimanche 21.
Tarifs : 38 euros le billet Fiac, 25 euros en tarif réduit, gratuit pour les moins de 12 ans.

Par Lise Lanot, publié le 17/10/2018

Copié

Pour vous :