Hot dog, brocoli et tarte : cet artiste répare les routes avec des mosaïques culinaires

Là où les municipalités ne font pas leur travail, Jim Bachor intervient pour recouvrir les crevasses avec imagination.

© Capture d'écran du compte Instagram de Jim Bachor

Tout a commencé il y a cinq ans déjà, dans les rues de Chicago. Après un hiver très rigoureux, les rues et avenues de la ville ont été particulièrement endommagées, laissant place à des centaines de nids-de-poule, l'artiste Jim Bachor se fait connaître en réalisant des mosaïques de fleurs ou de glaces en tout genre — cornets, sorbets, crèmes glacées. L'idée de ce dernier, formé à la mosaïque à Ravenne (Italie) au début des années 2000, était alors assez simple : puisque personne ne s'active pour reboucher les crevasses et les nids-de-poule sur les routes de sa ville, pourquoi ne pas le faire lui-même, avec ses propres moyens et en laissant parler son imagination.

Publicité

Depuis, l'artiste n'a pas chômé... et ne s'est d'ailleurs plus vraiment cantonné qu'aux desserts glacés. Comme en témoigne son site et son compte Instagram, il a élargi les frontières de son art à d'autres plats et produits alimentaires de la vie courante : fruits et légumes, sachets de ramen instantanés, pièces de viande, sandwichs... Mais également à d'autres villes, au-delà de Chicago : Los Angeles, Detroit, Nashville, San Antonio ou encore Philadelphie.  

Grâce à ses cônes de signalisation et à son habit de chantier orange, similaire à celui des employés de la ville de Chicago en charge de la voirie, Jim Bachor ne s'est encore jamais fait arrêter par la police, confiait-il au site Bored Panda. En 2014, toutefois, la ville de Chicago avait pris la parole dans le Chicago Tribune pour mettre les choses au clair. Si elle a reconnu apprécier l'esprit de cette initiative, elle lui a surtout demandé de laisser ce travail aux professionnels. Un avertissement qui ne l'a pas vraiment freiné dans son élan. 

© Jim Bachor

Publicité

© Jim Bachor

© Jim Bachor

© Jim Bachor

Publicité

© Jim Bachor

© Jim Bachor

© Jim Bachor

Publicité

Vous pouvez retrouver la localisation exacte de ses œuvres sur son site – du moins celles qui n'ont pas encore disparu. 

Par Robin Panfili, publié le 23/10/2018

Copié

Pour vous :