Cet instagrameur a trouvé le moyen de manger à l’œil au resto grâce à un algorithme

Le filou s'est inspiré du compte d'un des promoteurs du Fyre Festival.

Tu rêves de te faire inviter gratuitement dans de super restaurants ? Chris Buetti, un Américain spécialisé en informatique, a trouvé la parfaite technique. Grâce à un algorithme qu’il a conçu, il a pu créer un compte Instagram qui génère tout seul un contenu proche de celui d’un influenceur, le tout sans que son propriétaire ait à bousculer son emploi du temps ou à prendre une quelconque photo.

Publicité

Une stratégie à la Big Brother

Sur le compte @beautiful.newyorkcity, on peut ainsi voir des dizaines de clichés de repas alléchants pris dans des restaurants de la Grosse Pomme. Aucun usager d’Instagram ne pourrait se douter qu’en réalité personne n’alimente ce compte. Mais alors, comment ça fonctionne ?

Publicité

Eater nous explique la filouterie : le compte compile sans vergogne une cinquantaine de comptes Instagram – qui sont, eux, réellement alimentés par des usager·ère·s – et sélectionne ensuite parmi les photos de ces comptes celles qui génèrent beaucoup de likes, tout en évinçant celles qui sont sponsorisées ou de mauvaise qualité.

Les photos choisies sont ensuite postées sur le compte avec de nombreux hashtags, à des heures stratégiques déterminées par le robot en fonction d’une analyse des "likes" sur la plateforme. Il se charge aussi de laisser des commentaires sous les photos et de s’abonner à d’autres comptes pour générer de l’interaction et recevoir des "follow back". Chris Buetti explique qu’il gagnait entre 100 et 500 nouveaux abonnés par jour grâce à sa petite affaire, qui compte aujourd’hui plus de 600 photos et 28 000 (réels) followers.

Publicité

Des repas offerts bien réels

Quand le compte a atteint une crédibilité suffisante, le petit génie a pu mettre son plan à exécution : obtenir des repas gratuits auprès des restaurants de la ville. L’algorithme s’est alors mis à envoyer à des restaurateurs des propositions de posts sponsorisés qui feraient leur promotion sur le compte en échange de repas ou de réductions.

Le propriétaire du compte – un humain — explique avoir ainsi produit six posts sponsorisés. Il n’a donc eu qu’à planifier les dates de ces posts rémunérés et à se rendre dans les restos pour en faire profiter gracieusement ses papilles.

Publicité

Des robots influenceurs ?

Chris Buetti a déclaré s’être inspiré de @fuckjerry, le compte d’un des promoteurs du Fyre Festival. C’est en effet le même procédé : pas besoin de se montrer, tout ce que Buetti a eu à faire, c’est de créer le bon algorithme.

Une idée plutôt brillante – bien que moralement critiquable – à une époque ou Instagram représente une vitrine importante pour les restaurateurs. Chris Buetti explique qu’il n’est plus propriétaire du compte en question, mais qu’il possède une société du nom de Social Rise Consulting, qui propose à des entreprises de gérer de cette manière leurs réseaux sociaux pour augmenter leur visibilité.

Eater nous apprend enfin que l’un des restaurants qui a eu recours à ce compte pour un partenariat est en réalité plutôt content de la prestation, car elle lui aurait au final rapporté des clients. Une question se pose alors : les influenceurs de demain seront-ils tous des robots ?

Si cela fonctionne et si des individus se rendent dans les lieux suggérés par des algorithmes, la question est donc plus que légitime, surtout quand on sait que le compte Instagram de Miquela, une influenceuse 3D, compte 1,5 million d’abonnés.

Par Claire Verriele, publié le 26/03/2019

Copié

Pour vous :