© via Instagram @MirsHinchHome

Les cleanfluencers envahissent Instagram avec leurs sessions ménage

Éponges et dégraissants, les nouveaux accessoires hype sur Insta
.

Une brosse à toilettes au-dessus d’une cuvette fraîchement nettoyée, un lave-vaisselle ouvert sur des couverts étincelants… Adieu bordel négligé ou faussement mis en scène : pour suivre la nouvelle tendance Instagram, il faut ranger, nettoyer, frotter, puis montrer. Contre toute attente, les chiffres semblent confirmer l’hypothèse qu’un gant en caoutchouc et une éponge peuvent faire leur effet sur Instagram.

À voir aussi sur Cheese :

Pour voir les vidéos Konbini, merci de désactiver AdBlock.

Sous le hashtag #CleaningTime, près de 80 000 publications affichent des surfaces lisses et immaculées. Le succès mondial de la série L’Art du rangement avec Marie Kondo – diffusée sur Netflix – n’est d’ailleurs certainement pas anecdotique dans cette frénésie grandissante de la propreté. Quand la Japonaise, reine du rangement, dispense des conseils pour tenir en ordre son logement et prône un style de vie minimaliste appuyé sur le désencombrement, Instagram prend un tournant avec celles que l’on appelle désormais les cleanfluencers.

Publicité

Routines et tutos… du ménage

Avec 2,4 millions d’abonné·e·s, Mrs. Hinch (alias Sophie Hinchliffe), monte sur le podium de ces accros du ménage et des réseaux sociaux. Sur son compte, les photos de sa maison se multiplient et révèlent un intérieur soigneusement entretenu. Et la jeune Britannique ne cache pas les coulisses de cette propreté : les seaux d’eau, les gants et les bouteilles de Cif, de Canard WC et de désinfectant font aussi partie de son succès.

Publicité

Cleanmama, auteure et mordue de propreté, fédère une communauté de 337 000 abonné·e·s sur Instagram. Ne vous y trompez pas, quand l’influenceuse parle de routine, il ne s’agit pas de make-up. Bien loin des pinceaux et des fards, elle explique en huit modules comment se libérer l’esprit pour passer à l’action et mettre de l’ordre dans son petit chez-soi. Son truc à elle, ce sont les produits ménagers naturels : en tutos, Becky de son vrai nom, dévoile ses secrets de fabrication pour des produits détergents faits maison.

Les cleanfluencers se passent donc le mot pour aider leurs abonné·e·s à acquérir des méthodes concrètes et des techniques pour trouver le temps et la motivation de passer au grand nettoyage. En mars dernier, Sophie Hinchliffe faisait d’ailleurs la couverture du magazine féminin britannique You, qui titrait : "Rencontrez la femme qui a rendu le ménage tellement cool qu’elle fait sensation sur Instagram."

Le bien-être par le propre

Voulant échapper à l’écueil de l’image rétrograde qui point rapidement, ces influenceuses affichent la volonté de rendre ces tâches du quotidien plus gérables, et donc d’alléger la charge mentale qui peut peser sur les femmes. Ainsi, la Britannique Lynsey, autoproclamée "reine du propre", encourage ses lecteurs et lectrices à réaliser leurs tâches ménagères "de façon plus fun et constructive". Dans cette démarche de simplification, elle donne son avis sur les derniers produits nettoyants ou électroménagers, et propose même des plannings domestiques à télécharger sur son blog.

Derrière cette frénésie du propre, c’est surtout une thérapie contre les maux de l’esprit qui est mise en avant. Marie Kondo et Mrs. Hinch se rejoignent d’ailleurs sur la notion de développement personnel qui réside dans le rangement, et sur la joie que peut apporter cette activité. En avril dernier, Mrs. Hinch publiait son livre Hinch Yourself Happy, qui se propose d’apprendre aux novices comment "faire briller [son] évier et apaiser [son] âme".

Même chose pour Lynsey, qui entre deux sessions ménage, partage quelques punchlines sur son Instagram, du style : "Si tu fais pipi sur la cuvette des toilettes, j’utiliserai ta brosse à dents pour nettoyer. – Maman." Mais aussi des petits mantras : "Ne sois pas occupé·e. Sois juste productif·ve", ou encore : "Le bonheur est une maison fraîchement nettoyée." Elle aussi a décidé d’écrire sur ce qui semble être sa passion, et publiait son guide ménager en mars dernier : Comment nettoyer ta maison et ordonner ta vie.

Cette thérapie part d’un postulat de base plutôt simple : la nécessité d’évoluer dans un environnement sain et ordonné, avant de faire le rangement dans sa propre vie. Et si une éponge a la capacité de gommer les peines de cœur, mieux vaut tout de même éviter que la chasse à la saleté ne vire à l’obsession.

Par Pauline Allione, publié le 12/06/2019

Copié

Pour vous :