© Ashley Graham

Couches et sang : le hashtag #MonPostPartum lève le voile sur les suites de l'accouchement

"Ce hashtag, ce n'est pas pour faire peur, c'est pour informer les femmes et qu'elles soient préparées."

Jugée "trop crue", une publicité pour des couches destinées aux femmes après leur accouchement a été censurée aux États-Unis lors de la cérémonie des Oscars 2020. En réaction à cette censure, plusieurs femmes ont lancé le hashtag #MonPostPartum pour dire la vérité sur la période qui suit l’accouchement. Sur les réseaux sociaux, elles sont des milliers à partager des photos de la réalité des séquelles naturelles laissées par l’accouchement.

Publicité

Des couches pour prévenir les importants saignements, Masha, 22 ans et maman depuis un an, a dû en porter. Et c’est loin d’être la seule déconvenue à laquelle elle n’avait pas été préparée en raison du trop grand tabou qui entoure cette période.

Des injonctions à reprendre une activité sexuelle aux craintes de voir ses points de suture sauter en allant à la selle, en passant par le manque de sommeil : la co-créatrice du mouvement nous explique toutes les contrariétés auxquelles une femme qui vient d’accoucher peut faire face.

Publicité

Par Astrid Van Laer, publié le 18/02/2020