© Gabbie Hanna/Byron Denton via Instagram

Des instagrameurs ont fait croire qu'ils étaient à Coachella en trichant avec Photoshop

Ou quand les influenceurs dénoncent eux-mêmes le côté illusoire des réseaux sociaux.

Ce n'est pas une fête nationale mais, pour bon nombre d'Américains, c'est tout comme. On parle bien de Coachella, ce festival de musique situé dans la vallée éponyme en Californie, où couronnes de fleurs et outfits tape-à-l’œil sont monnaie courante.

Sa dernière édition s'est tenue du 12 au 21 avril et jouissait d'un line-up assez bluffant, d'Ariana Grande à Childish Gambino. Les personnes présentes n'ont évidemment pas hésité à inonder leurs comptes Insta de clichés hypercolorés ou de stories rythmées... Y compris celles qui n'étaient même pas sur place.

Publicité

Publicité

En effet, pendant que certain·e·s exhibaient leurs tenues bling-bling en se déhanchant devant les scènes du festival, des instagrameurs ont réussi à duper leurs abonnés en prétendant faire partie de la foule déchaînée de Coachella. Pour mener à bien leur mission, un allié de poids : Photoshop, l'inévitable.

À défaut se pouvoir prendre part aux festivités, Byron Denton s'est fait plaisir en réalisant plusieurs photomontages étonnamment crédibles de lui-même. Cet influenceur londonien de 19 ans détaille dans une vidéo les dessous de cette fausse campagne d'auto-promo sur Instagram. 

"Toute cette expérience montre à quel point c'est facile de s'inventer un mode de vie en ligne, explique-t-il auprès du média anglophone Bored PandaJe ne suis pas un génie de Photoshop et je n'ai pas masse d'expérience concernant les réseaux sociaux, ce qui veut dire que n'importe qui avec un téléphone portable peut mettre en scène une vie qui n'est pas toujours réelle."

Publicité

Publicité

De son côté, l'influenceuse Gabbie Hanna est elle aussi parvenue à leurrer ses 3,8 millions d'abonnés sur Insta en postant une flopée de photos truquées mûrement élaborées. De photo en photo, on la croise arborant un style propice au festival californien, avec un make-up assurément Coachella et des perruques aux couleurs vives qu'on n'oserait porter qu'à ce genre de rassemblement. En d'autres termes, on n'y voit que du feu.

Là encore, la volonté de la jeune femme n'était pas de faire réellement croire qu'elle s'était rendue à Coachella – un festival dont elle admet volontiers ne pas être la plus grande fan, en prime. "L'intérêt de tout ça était de montrer à quel point il est facile d'être fake sur les réseaux sociaux", affirme-t-elle dans une vidéo consacrée à sa supercherie. Ce n'est pas nouveau, mieux vaut ne pas prendre pour argent comptant tout ce qui apparaît dans notre feed Instagram.

Par Florian Ques, publié le 02/05/2019

Copié

Pour vous :