© Kyesone

D’Orelsan à Booba, des chanteurs français se retrouvent dans des peintures classiques

Le dessinateur imagine les stars actuelles de la chanson francophone dans des peintures d'époque.

On vous annonçait récemment que Paris s’était imposée comme la première ville de rap au monde en 2019. Le hip-hop aime la France et la France aime le hip-hop : dans le top 10 des meilleures ventes et écoutes en streaming de l’année, seuls les noms de Johnny Hallyday, d’Angèle et de Lady Gaga se démarquent et n’appartiennent pas à ce genre musical.

À leurs côtés, ce sont Nekfeu, PNL, Ninho, Soprano, Lomepal et Aya Nakamura qui ont brillé cette année dans les oreilles des Français·es. Le dessinateur Kyesone ne s’y est pas trompé, les artistes rap et R’n’B sont les nouveaux rois et reines de la nation. Pour leur rendre hommage, l’artiste imagine des portraits revisités de nombre de ces stars, qu’il poste sur son compte Instagram.

Publicité

On retrouve ainsi Alpha Wann en Louis-Napoléon Bonaparte, Soprano vêtu d’une collerette à la mode amstellodamoise du XVIe siècle ou encore Vald en roi capétien. Si les Américain·e·s s’amusent de ces techniques depuis quelques années, Kyesone est le premier à s’être attelé à la production d’autant de montages croisant les époques.

Après s’être intéressé aux rappeur·se·s, le graphiste a également étendu son art à des chanteur·se·s de variété, de pop ou d’électro, tel·le·s que Philippe Katerine (et sa banane), Angèle, Camélia Jordana, les Daft Punk ou encore M.

Publicité

Publicité

Publicité

Par Lise Lanot, publié le 10/01/2020

Pour vous :