© via compte Twitter de Ryan Ghosting

D’où vient cette lubie de comparer les stars à des objets inanimés sur Twitter ?

Depuis un mois, des twittos se sont mis à partager des photos comparant Booba à des épices Ducros ou Nabil de PNL à des fleurs.

Depuis un mois, on voit fleurir sur Twitter des threads où des célébrités sont comparées à des objets inanimés. Qu’elles mettent en regard Rihanna avec les transports en commun berlinois, Mariah Carey avec des fouets de cuisine ou encore Tyler The Creator avec des bougies Yankee, chaque publication fait mouche et fédère la communauté.

Publicité

Si chaque post remporte autant de succès, c’est parce que les comparaisons tapent systématiquement dans le mille. Les formes, les couleurs, les textures, les tenues de la personnalité étudiée correspondent à l’objet choisi, à la manière du Tumblr Where I See Fashion, mais avec une pointe d’humour "mème" propre au réseau du petit oiseau bleu.

Ces comparaisons sont exploitées à des fins tantôt purement humoristiques et WTF, tantôt esthétiques, tantôt critiques. Utiliser des épices Ducros pour Booba crée inévitablement une association d’idées avec ses punchlines qui piquent. Idem pour les téléphones très vintage et Britney Spears, qui cristallisent à eux deux notre jeunesse et une esthétique propre aux années 2000.

Publicité

Parfois, les parallèles servent à prendre le contre-pied et montrer un certain contre-emploi – par exemple, les rappeurs et les fleurs, à l’instar du thread sur Nabil du duo PNL – ou encore à émettre une critique assez acide comme lorsque l’on associe Marine Le Pen à des toilettes.

D’où vient ce mouvement ?

Ce mouvement de mèmes comparatifs fait partie de ces lubies Internet bien étranges et inexplicables qui nous viennent de nos amis anglophones, d’où la multitude de mèmes visant des stars américaines.

Publicité

On remarque une recrudescence récente, dont Dazed estime le début au 11 avril : date à laquelle Mariah Carey a partagé son propre mème à ses 20 millions d’abonnés sur Twitter, avec la légende "Bats-moi en neige, chéri", comptabilisant plus de 380 000 likes, 64 000 retweets et des milliers de réactions. Ce mois-ci, c’est le chanteur Troye Sivan qui a été victime de ces threads à l’humour ravageur : il a été comparé à des brosses à dents. Puis, tout s’est enchaîné assez vite.

Mais le magazine explique également que ce n’est pas la première fois que la Toile a vu passer ce genre de contenus. En 2016, elle s’était emparée d’une robe de Beyoncé en la comparant au design des bouteilles de thé glacé Arizona. En 2017, c’était au tour d’Ivanka Trump d’en prendre pour son grade avec une de ses tenues de gala semblable à une couverture de survie et à un emballage aluminium de burrito.

Publicité

Aucune raison apparente derrière cette tendance douteuse, si ce n’est l’amour du lol, du beau et la critique acerbe, mais bien une origine. Ces mèmes apparaissent comme des respirations divertissantes dans les timelines de chacun, et on applaudit la réification de Solange en ikebana. Une chose est sûre : l’Internet est une source éternelle de drôlerie et d’inspiration. Longue vie à l’Internet.

Par Donnia Ghezlane-Lala, publié le 17/04/2019

Copié

Pour vous :