(© Mohsin Kazmi/Getty Images)

Les images des incendies en Amazonie piègent internautes et personnalités publiques

Parmi les nombreuses images postées sur les réseaux, la plupart datent de plusieurs années.

La nouvelle a mis du temps à faire son chemin. Depuis ce début de semaine, la planète regarde enfin en direction de la forêt amazonienne. Depuis six mois, la situation est catastrophique et les choses n’ont fait que s’aggraver ces dernières semaines. Ce sont des centaines d’hectares qui partent en fumée chaque jour, détruisant petit à petit ce qui est considéré comme le "poumon vert de la planète", une jungle tropicale qui absorbe à elle seule 14 % du CO2 atmosphérique mondial.

Cette photo, prise au Pérou, daterait de 2014. (© Mohsin Kazmi/Getty Images)

Publicité

À travers le monde, les internautes partagent des brassées d’images de ce désastre sous le hashtag #PrayforAmazonia afin de faire passer le mot et de sensibiliser citoyen·ne·s et politiques, notamment le président Jair Bolsonaro, climatosceptique notoire.

En France, nombreux·ses sont celles et ceux qui regrettent le silence de nos politiques concernant ce drame, au contraire des vives réactions suscitées par l’incendie de Notre-Dame de Paris en avril dernier.

Les images diffusées massivement ces derniers jours ne datent cependant pour la plupart pas de cet été. Elles ont plutôt été prises il y a plusieurs mois, voire plusieurs années – comme une simple recherche d’images inversée le prouve rapidement.

Publicité

Publicité

Cette image se retrouve dans de nombreux articles traitant des dégâts de la déforestation en Amazonie, certains datant de 2015.

Vieilles images pour une tragédie actuelle

Si on dispose de peu de photos des incendies faisant des ravages actuellement, le désastre n’en est pas moins important. Depuis les années 1970, 800 000 km2 de cette immense réserve de biodiversité, composée de milliards d’arbres et de 16 000 espèces différentes, auraient déjà disparu à cause de la déforestation, estime Greenpeace. C’est cette déforestation massive, couplée à la sécheresse ambiante, qui favorise les milliers de départs de feu et les vents violents que la région connaît en ce moment.

Les conséquences de ces incendies se font d’ores et déjà ressentir au-delà du territoire tropical. La mégalopole de São Paulo a ainsi été plongée dans le noir lundi soir, à cause des fumées émanant des feux en cours, à presque 3 000 kilomètres de là. L’urgence est bien réelle.

Publicité

"Juste une petite alerte : le ciel vient soudainement de s'obscurcir aujourd’hui à São Paulo et les météorologues pensent qu’il s’agit de fumée provenant des incendies ayant lieu à des milliers de kilomètres de là, à Rondônia ou au Paraguay. Imaginez tout ce qui doit brûler pour qu’il y ait tant de fumée (!). SOS."

De Macron à DiCaprio… Tout le monde se laisse prendre

Alors qu’Emmanuel Macron est attendu au tournant sur ses positions environnementales avant l’ouverture du G7, ce samedi 24 août, le chef d’État n’a pas voulu être en reste et a montré son intérêt pour les incendies amazoniens. Malheureusement, lui aussi a publié une image ne correspondant pas aux événements actuels. Sur son compte Twitter, il a posté l’image d’un photographe mort depuis 2003, précise Check News.

Leonardo DiCaprio, Madonna, Cristiano Ronaldo, Camila Cabello ou encore Cara Delevingne se sont également laissés prendre au piège, diffusant des images datant parfois de près de vingt ans. L’intention est louable, évidemment, et il s’agit surtout de mettre sur le devant de la scène cette catastrophe environnementale. Gare tout de même à la propagation de ces images qui ne sont finalement que des photos d’illustration et pas un témoignage véridique de l’actualité.

Cet article a été édité le vendredi 23 août.

Par Lise Lanot, publié le 22/08/2019

Copié

Pour vous :