© Alix Malka/7Hollywood Magazine

Kim Kardashian de nouveau accusée de blackface à cause d'une couv' de magazine

Ce n'est pas la première fois que la star de la télé-réalité est accusée d'appropriation culturelle.

Kim Kardashian West fait de nouveau face à des accusations de blackface. En couverture du prochain numéro du magazine 7Hollywood, la peau de la jeune femme apparaît effectivement bien plus foncée que d’habitude et elle porte ses cheveux comme une coupe afro. Dès sa publication sur les réseaux sociaux, l’image a suscité nombre de commentaires implorant la femme d’affaires d’arrêter de "se déguiser" en femme noire et d’emprunter tous les codes de la communauté afro-américaine pour les bénéfices de son entreprise et de sa communication personnelles.

L’image, légendée "Muglerized", a été shootée par le photographe Alix Malka sous la direction artistique de Thierry Mugler, un créateur qui a passé sa carrière à façonner l’image de la "femme Mugler" : sexy, déterminée, lourdement apprêtée et moulée dans des tenues aux matières dures et scintillantes.

Publicité

La version de Kim Kardashian présentée par son équipe en Une du magazine s’inscrit dans la ligne directe de ce concept. S’il est indiqué que c’est la figure d’Élizabeth Taylor qui a inspiré la séance photo, les internautes ont davantage noté de ressemblances avec Diana Ross ou l’actrice Diahann Carroll qu’avec l’actrice blanche américano-britannique. 

Ce n’est pas la première fois que Kim Kardashian est accusée de foncer son teint et d’imiter les femmes noires. En 2017, sa campagne promouvant le lancement de sa marque de cosmétiques KKW Beauty avait provoqué un opprobre similaire. Bien qu’elle n’ait pas encore réagi aux accusations de ce mois de décembre, la célébrité affirmait il y a deux ans au New York Times qu’elle avait "appris de ses erreurs" et qu’on ne l’y reprendrait plus : 

Publicité

"Je ne voulais vraiment pas porter offense à qui que ce soit. J’ai travaillé avec un photographe et une équipe formidables. J’étais très bronzée quand on a pris ces images [en 2017] et il se peut que les réglages de contrastes n’étaient pas bons. Mais j’ai montré les images à de nombreuses personnes. Personne n’a noté [ce blackface]. Personne n’a rien mentionné.

Je respecte évidemment grandement la raison pour laquelle des personnes peuvent se sentir de la sorte [sic]. Mais on a modifié [ces images]. On a vu le problème, on s’est adaptés et on a édité."

En cette fin 2019, les internautes ne sont plus dupes et soupçonnent la famille Kardashian de surfer en toute conscience sur l’appropriation culturelle afro-américaine, tel que le précisait justement la journaliste Wanna’s World sur son compte Twitter :

"Le truc avec l’histoire sans fin de Kim Kardashian et de sa famille avec l’appropriation culturelle et le blackfishing, c’est qu’elle sait ce qu’elle fait. Elles savent. Mais elles continuent de le faire parce que ça fait vendre. Elles continuent de faire parler d’elles en faisant des trucs du genre."

Publicité

Pendant que la presse fait ses choux gras de cette nouvelle polémique, la famille reste silencieuse. Une affaire à suivre qui ne devrait cependant pas tant ternir la popularité de la famille à en croire les faits passés.

Par Lise Lanot, publié le 20/12/2019

Pour vous :