© Stephanie Keith/Getty Images

À New York, une manifestation artistique à poil contre la censure sur les réseaux

Dimanche 2 juin, une centaine de personnes se sont exposées nues devant les locaux new-yorkais de Facebook.

Nommée #WeTheNipple, l’action était coordonnée par la National Coalition Against Censorship (NCAC) et l’artiste américain Spencer Tunick. Tunick est un pionnier des happenings de la nudité : mi-mai, il avait annoncé l’opération sans préciser le lieu

Des volontaires posent nus en tenant des photos de tétons masculins pour une session photo avec l’artiste Spencer Tunick, le 2 juin 2019, à New York. (© Stephanie Keith/Getty Images)

Publicité

Les participant·e·s, femmes et hommes, se sont dévêtu·e·s et allongé·e·s sur le sol en tenant un téton masculin géant chacun. Téton qui leur a ensuite servi de cache-sexe pour poser face au bâtiment. Les femmes avaient aussi des stickers de tétons d’hommes sur la poitrine : une mise en scène qui a pour but d’illustrer le ridicule de l’interdit qui pèse sur le téton féminin.

© Stephanie Keith/Getty Images

Le NCAC a adressé une lettre ouverte à Monika Bickert, directrice de la politique des contenus de Facebook, proposant notamment de former un groupe d’artistes, professeur·e·s, conservateurs·rices de musée, activistes et employé·e·s de Facebook pour établir des règles plus souples concernant la création artistique. Svetlana Mintcheva, directrice des programmes de la NCAC a elle aussi affirmé :

Publicité

"Nous reconnaissons que modérer des contenus pour des milliards d’utilisateurs représente un défi et faire une distinction entre de l’art et des images qui n’en sont pas, est difficile. Mais si Facebook et Instagram veulent être des plateformes pour les artistes, il faut qu’ils modifient leur interdit actuel concernant la nudité photographique qui pénalise les artistes dont le travail porte sur le corps humain, spécialement pour ceux qui explorent des questions de genre et d’identité."

Aucun exécutif de Facebook ou Instagram n’a commenté cette action et la lettre ouverte pour le moment.

© Stephanie Keith/Getty Images

Publicité

© Stephanie Keith/Getty Images

Par Apolline Bazin, publié le 04/06/2019

Copié

Pour vous :