© Pirelli 2016

La grande photographe Annie Leibovitz a rejoint Instagram

Même les photographes les plus célèbres ont du mal à résister aux sirènes de la plateforme.

Les fans d’Annie Leibovitz ont été ravi·e·s de constater il y a quelques jours que la photographe américaine s’était créé un compte Instagram. Alors qu’elle n’est ni particulièrement volubile ni spécialement amatrice de promotion acharnée de son travail, de nombreux utilisateur·rice·s de l’application sont ravi·e·s de la retrouver sur les réseaux sociaux.

En quelques jours, plus de 60 000 personnes se sont mises à suivre son compte et ont pu apprécier ses premiers clichés partagés : un portrait en noir et blanc de sa mère datant de 1997, une photo de Malala Yousafzai (Prix Nobel de la paix 2014) ainsi qu’une image prise pour Vanity Fair de la démocrate Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des Représentants des États-Unis. En trois images, Annie Leibovitz partage plusieurs axes importants de son travail, entre la douceur de l’intime et la force de l’image d’actualité.

Publicité

Voir cette publication sur Instagram

Marilyn Leibovitz, Clifton Point, New York, 1997

Une publication partagée par Annie Leibovitz (@annieleibovitz) le

Publicité

"Marilyn Leibovitz, Clifton Point, New York, 1997."

Comme elle a toujours eu à cœur de partager son travail avec le plus grand nombre (elle a notamment animé des masterclasses sur la photo), il n’est pas si étonnant que l’artiste ait fini par se tourner vers une plateforme lui offrant un accès direct à ses admirateur·rice·s.

Loin d’une vision archaïque qui voudrait que les grand·e·s photographes rejettent la facilité actuelle avec laquelle chacun·e peut désormais prendre des photos et les partager avec le monde entier, Annie Leibovitz (qui serait par ailleurs fan du compte Instagram de Rihanna), se réjouit depuis longtemps de l’expansion de la photo grâce aux réseaux sociaux.

Publicité

Dès 2013, au festival Cannes Lions, elle affirmait que "le futur de la photographie n’avait jamais semblé aussi fort et prometteur". Lors de la visite de l’une de ses expositions, elle soulignait la myriade de possibilités offerte par la technologie :

"Je me souviens, lorsque j’étais une jeune photographe encore étudiante, utiliser mon appareil photo m’a permis de me frotter au monde. La photo aide à voir le monde, donne la permission de regarder dans des endroits qu’on n’aurait jamais vus autrement.

Il arrive la même chose aux jeunes gens qui s’intéressent à la photographie grâce à leur téléphone. […] On est vraiment à un super moment pour l’image. Le téléphone, l’appareil photo du téléphone… C’est tout un langage", rapporte l’Irish Examiner.

À 70 ans, celle qui a largement participé à donner au magazine Rolling Stone son identité visuelle – et ce, alors qu’elle n’avait que 23 ans –, autrice de portraits de personnages influents des XXe et XXIe siècles tels que John Lennon et Yoko Ono, la famille Obama, Angelina Jolie, Leonardo DiCaprio, Mick Jagger ou encore Iggy Pop, et collaboratrice de grandes marques et de grands titres de presse, n’a pas fini de rendre accessible l’art photographique.

Publicité

"Malala Yousafzai, Birmingham, Angleterre, 2016 #InternationalDayOfTheGirl #DayOfTheGirl"

"Nancy Pelosi, Washington, D.C., 2019. Pour @VanityFair"

Par Lise Lanot, publié le 16/10/2019

Copié

Pour vous :