© Meghan Schiereck/Unsplash

Pourquoi regarde-t-on en boucle nos propres stories Instagram ?

Un moyen de booster sa confiance en soi ou de montrer les coulisses de sa vie ? Une étude s'est penchée sur la question.

En ces temps de confinement, on ne peut pas s’empêcher de regarder à la chaîne les centaines de stories de nos comptes favoris sur Instagram. Mais finalement, qu’en est-il des nôtres ? Ne seraient-ce pas celles que l’on regarde le plus ?

Aujourd’hui, de nombreux·ses utilisateur·rice·s d’Instagram se servent quotidiennement de l’outil "stories". Éphémères, ces posts laissent plus de place à la spontanéité et à la créativité que ceux publiés dans les feeds et permettent de montrer notre quotidien avec un peu plus de liberté.

Publicité

Travaillant pour Mashable, la journaliste Chloe Bryan a remarqué que les stories étaient tout aussi surveillées par leurs propres auteur·rice·s que leurs posts dans leur feed. Un grand nombre d’instagrameur·se·s consultent d’ailleurs régulièrement la liste des personnes ayant regardé leurs stories, mais aussi et surtout, reregardent leurs contenus éphémères en boucle.

Intriguée par cette tendance, Chloe Bryan s’est penchée sur la question. Son étude révèle finalement deux théories. Premièrement, selon la professeure Allison Forti, consulter ses stories après les avoir postées agirait sur l’utilisateur comme un booster de confiance en lui. Les stories font office de "miroir de lui-même", lui permettant d’analyser la manière dont les autres le perçoivent. S’il estime renvoyer une image positive, regarder à nouveau la story le rassure sur le fait qu’il est validé par sa communauté.

Kent Bausman a émis une seconde théorie. Ce professeur en sociologie considère quant à lui les stories comme une manière de montrer les coulisses de la vie virtuelle présentée dans son feed. Les regarder à nouveau serait donc un bon moyen de prendre de la distance avec cette culture de la beauté, très présente sur Instagram.

Publicité

Inconsciemment, les consulter plusieurs fois permettrait de se conforter dans l’idée que nous ne sommes pas seulement un personnage social (peut-être un peu superficiel ?). Pour autant, il faut préciser que c’est avant tout ce nouveau succès que rencontre cette forme de rejet de la performance, qui encourage de nombreux·ses utilisateur·rice·s à se présenter "nature peinture" avec tant d’aisance. Oui, regarder en boucle ses stories est parfaitement humain, mais n’est pas forcément un comportement très sain !

Restez chez vous et bingez nos vidéos ici !

Par Pénélope Meyzenc, publié le 23/03/2020