© Nissa Jellyfish

Sur les réseaux, #PlusDe70KgEtSereine encourage les femmes à aimer leur corps

À coups de hashtags, les internautes démontent les préjugés sur les personnes grosses.

En quelques jours seulement, des centaines de tweets ont fleuri sur la Toile pour prôner l’acceptation de soi. Tout est parti d’Elawan, une jeune femme qui a refusé d’encaisser un énième commentaire sexiste et grossophobe. "Comment toi en tant que femme tu peux peser plus de 70 kg et être sereine ?", lui écrivait un jeune internaute sur Twitter. Il n’en fallait pas plus pour lancer le mouvement : Elawan a répondu à l’auteur de ces lignes (supprimées depuis) en une photo et avec le sourire, créant par la même occasion le hashtag #PlusDe70KgEtSereine.

À voir aussi sur Cheese :

Pour voir les vidéos Konbini, merci de désactiver AdBlock.

Depuis, les internautes sont nombreuses à lui emboîter le pas pour poster des selfies bourrés de body positivisme, et ainsi lutter contre la grossophobie. "J’en ai marre de la grossophobie ambiante sur ce réseau [Twitter, ndlr] ou en dehors. J’en ai assez qu’on me propose de faire un régime ou de la chirurgie bariatrique parce que le fait que je pèse presque un quintal dérange la population", déclare Elawan, fatiguée d’être en permanence jugée sur son poids.

Publicité

Avec son hashtag, elle dénonce les discriminations subies par les personnes en surpoids : cela passe par des regards désapprobateurs, des remarques désobligeantes, des diagnostics faussés dans le milieu médical… Ces comportements trouvent leurs racines dans les diktats de notre société actuelle, qui érigent la minceur au rang de normalité, mais aussi de condition sine qua non au désir.

Publicité

Ainsi, l’industrie de la mode, aidée de Photoshop, participe largement à façonner un idéal de beauté impossible à atteindre : ventre plat, cellulite gommée, thigh gap, seins fermes, fesses rebondies… A contrario, les personnes obèses sont culpabilisées, stigmatisées et jugées indésirables.

Oublier les diktats de beauté pour s’accepter

Avec #PlusDe70KgEtSereine, la lutte contre la grossophobie qui s’organise sur Twitter s’accompagne d’un élan de body positivisme. Les femmes (largement majoritaires dans ce mouvement) sont encouragées à aimer leur corps et à se trouver belles. Et ça marche : les internautes, inspirées les unes par les autres, y vont chacune de leur selfie et assument fièrement leur corps.

"J’ai pas la taille mannequin, j’ai les cuisses qui se frottent, j’ai même une brioche d’amour. Mais j’ai le sourire et de superbes amis", balance @jade_dds. "Plus que sereine, j’dors trop bien sur mon bidon", renchérit la twitta @Juni_Cbr. "Bien #PlusDe70kgEtSereine. Même que je vis ma meilleure vie et vous allez rien faire ! #PlusDe100kgEtSereine", répond de son côté @happysunnymary.

Certaines, moins sûres d’elles, affirment ne pas être réellement "sereines" avec leur corps, mais qu’importe : participer et se dévoiler sur la Twittosphère revient à faire un pas vers l’acceptation de soi.

"Trop grosse", "trop maigre"… Stop au bodyshaming

À contre-courant du tweet d’Elawan, le hashtag #MoinsDe50KgEtSereine a également fait son apparition, cette fois pour défendre les femmes jugées "trop minces". L’initiative, plus controversée par rapport au mouvement original, veut toutefois inclure toutes les victimes de bodyshaming, pour briser les normes sociétales.

Et avec leurs selfies, ces internautes montrent que l’amour de son corps ne dépend ni de l’avis des autres, ni de ce qu’affiche la balance. On laissera le mot de la fin à @Cam_Enjoy : "Mange ce que tu veux, quand tu veux et autant que tu veux et si quelqu’un te critique par rapport à ton poids, mange-le aussi putain !"

Par Pauline Allione, publié le 25/06/2019

Copié

Pour vous :