© Radhika Sanghani via Instagram

#SideProfileSelfie, le hashtag qui encourage les internautes à assumer leur nez

L'heure est venue de faire un pied de nez aux diktats de la beauté pour mieux assumer ce profil qu'on juge souvent disgracieux.

Qu’on le trouve bossu, biscornu, trop fin ou trop imposant, le nez peut être source de complexes chez beaucoup. C’est pourquoi, de temps en temps, il fait bon de relativiser en acceptant notre faciès tel qu’il est. Une démarche qu’encourage vivement Radhika Sanghani, une jeune journaliste britannique, à travers un hashtag qui continue à prendre de l’ampleur au fil des semaines sur les réseaux sociaux : #SideProfileSelfie.

Publicité

Lassée de se sentir mise à l’écart des standards de beauté à cause de son nez, la jeune femme a lancé ce hashtag miraculeux pour remédier au problème. Car le problème n’est pas son nez, mais bel et bien la vision idéalisée que la société occidentale se fait de celui-ci. C’est ce qu’elle explique dans une lettre ouverte pour la version anglophone du média féminin Grazia :

"Dans notre société, les gros nez ont été tabous pendant trop longtemps. Prenez Hollywood. Alors qu’il y a des tas d’hommes avec des nez larges, il n’y a qu’une poignée de célébrités femmes avec des profils forts : Barbra Streisand, Lady Gaga, Lea Michele, Anjelica Huston et Meryl Streep. Contrairement à leurs camarades masculins, elles ont dû faire face à des critiques sur leur apparence pendant des années, et c’est sans surprise qu’on suppose que beaucoup d’actrices ont eu recours à des rhinoplasties au tout début de leur carrière.

Résultat, j’ai grandi en pensant qu’on ne pouvait pas être belle si l’on n’avait pas un petit nez retroussé comme Kate Middleton ou Mila Kunis – et je sais que d’autres femmes sont dans le même cas. Il n’y a juste pas assez de femmes avec des nez plus larges qui sont castées dans des rôles qualifiés de 'sexy' dans les films ou dans des campagnes de pub pour nous faire penser qu’un profil aquilin peut être mignon par exemple."

Publicité

Afin d’en finir une bonne fois pour toutes avec ce complexe, la jeune femme a pris l’initiative de partager une photo d’elle, de profil, où l’on distingue avec aisance son nez, accompagnée du hashtag #SideProfileSelfie, par le biais duquel elle pousse les internautes à capturer et partager des clichés similaires. Le but ? Assumer son pif et faire fi des normes de beauté bien trop restrictives qui nous limitent.

Depuis, une flopée de personnes se sont prêtées au jeu, bombardant Instagram de selfies où l’on aperçoit toute une diversité de nez, du plus creusé au plus bossu. On ne peut qu’applaudir Radhika Sanghani, qui a flairé l’un des nombreux tabous de la dictature de l’image à déconstruire. Flairé, vous l’avez ?

Publicité

Publicité

Par Florian Ques, publié le 27/05/2019

Copié

Pour vous :