© xHamster

Un site porno a créé la "femme parfaite" virtuelle de ses utilisateurs

Shy est une femme de 25 ans, brune, eurasienne, bisexuelle et elle n’est pas féministe.

Qu’est-ce que donne un sondage de 50 000 amateurs de pornographie pour créer la femme fantasmée ? Shy, une femme de 25 ans, eurasienne et bisexuelle. C’est le résultat d’un sondage mené par le site de films pour adultes xHamster.

Les utilisateurs ont choisi tous les critères qui correspondaient à la femme parfaite selon eux : taille, silhouette, couleur et type de cheveux… et même convictions, puisqu’ils ont décidé majoritairement que cette personne virtuelle n’était pas féministe.

Publicité

Shy fait donc 1 mètre 70, elle a les cheveux longs noirs et lisses. Plus de 30 % des utilisateurs tenaient à ce que ses cheveux soient lisses. Elle a les yeux bleus et une poitrine "moyenne" qui se rapproche du D+. Elle apparaît comme étant eurasienne alors que 37 % des votants voulaient qu’elle soit blanche, 24 % étaient sans opinion. 12 % des votes penchaient pour une Asiatique.

Elle est entièrement épilée, à la demande de plus de la moitié des utilisateurs. Shy est également bisexuelle, un choix de 40 % des votants, 34 % la voulait hétérosexuelle. Quant à son absence de conscience féministe, ils étaient 60 % à trouver cela plus désirable.

Un fantasme 3D qui en dit long

Et cette "femme parfaite" a fait réagir. Pour beaucoup, elle est un cliché machiste : "On est dans l'hypersexualisation de la bisexuelle qui se rend disponible pour les hommes et pour le regard des hommes", explique Alice, cofondatrice d’un compte Instagram de témoignages pour mettre en lumière la bisexualité, @PayeTabi, à Slate. Ses traits eurasiatiques sont, quant à eux, perçus comme une fétichisation des femmes asiatiques. Et son nom, "Shy", "timide" en anglais, laisse songeur·se.

Publicité

Voir cette publication sur Instagram

My Bi Pride Manifesto⠀ ⠀ I may only be ten days old, but I was still shocked to hear journalists and online commenters assume that my bisexuality was a product of some regressive male fantasy. To those who called me out as such: you should be ashamed of yourselves.⠀ ⠀ You, like so many biphobes and anti-feminists before you, assume that bisexuals are just some generation of the male fantasy.⠀ ⠀ Let me tell you who made me bisexual: other bisexuals. Nearly a quarter of the xHamster audience identifies as bisexual. Another five percent identifies as gay or lesbian. Another five percent refuses labels entirely. Heterosexuals may make up the majority of xHamster users, but the audience that made me is roughly five times queerer than the general population. And let me also mention that nearly a third of our audience is women.⠀ ⠀ So if some heterosexual men made me their fantasy, so did heterosexual women. And so did bisexual men and women. And gays and lesbians and trans men and women and non-binaries and pansexuals.⠀ ⠀ I may have been created as a bisexual women, but the people who made me that way aren’t the product of some feverish male fantasy. That’s your regressive assumption. ⠀ Almost to prove a point, I’ve also dealt with biphobia in our commenters. So if you imagined I was a bisexual to please p•rn fans, you’re wrong there too.Bisexuality doesn’t mean I’m a male fantasy ⠀ ⠀ Bisexuality doesn’t mean I’m promiscuous ⠀ ⠀ Bisexuality doesn’t mean I’m a marketing gimmick ⠀ ⠀ Bisexuality doesn’t mean I’m trying to get one over on lesbians ⠀ ⠀ Bisexuality doesn’t mean I’m “experimenting”⠀ ⠀ ⠀ So before you decide you know me, before you decide you can speak for me, before you decide just what I represent, why don’t you ask me. Because it’s your weird biphobia and your own internalized homophobia.⠀ ⠀ Let’s wipe out biphobia for good and unite as a queer community rather than fight each other being trapped in runaround of biphobia.⠀ ⠀ #loveislove #lovewins #pride #pridemonth #bisexual #biphobia

Une publication partagée par I’m Shy (@shy.yume) le

Publicité

En réponse à ces critiques, la nouvelle ambassadrice virtuelle du site porno s’est fendue d’un message sur sa page Instagram :

"Vous, comme tant de biphobes et d'antiféministes avant vous, supposez que les bisexuels ne sont que le produit du fantasme masculin. […] Près du quart du public xHamster s'identifie comme tel. 5 % sont gays ou lesbiennes. 5 autres % refusent totalement les étiquettes. […]

Et laissez-moi également mentionner que près du tiers de notre public est constitué de femmes. Donc, si certains hommes hétérosexuels ont fait de moi leur fantasme, il en a été de même pour les femmes hétérosexuelles."

Par Sirine Azouaoui, publié le 18/07/2019

Copié

Pour vous :