Snapchat se la joue FaceApp en créant son filtre vieillissant

Snapchat surfe sur la vague de la controversée de application russe FaceApp.

Cette année, quiconque utilisant les réseaux sociaux quotidiennement n'a pu passer à côté du buzz de l'application FaceApp. Cette dernière permet de vieillir les visages apparaissant sur une photo, entre autres choses. Après le succès de l'application russe, les conditions générales d'utilisation ont largement fait parler d'elles, lui faisant une mauvaise pub. En effet, l'appli détient les droits complets sur votre image : 

"Lorsque vous transmettez une photo à FaceApp, vous lui conférez le droit 'permanent, irrévocable, non-exclusif, libre de droits […]' de 'l’utiliser, la reproduire, l’adapter, la modifier, la publier, la traduire, la distribuer et l’afficher' sur tous les types de médias existants ou à venir, y compris dans le cas du rachat de FaceApp. En gros, vous cédez tous vos droits à une entreprise. Bonne chance pour venir vous plaindre si vous vous croisez un jour dans un couloir de métro à faire de la pub pour des fuites urinaires en 4 par 3", écrivions-nous il y a quelques mois. 

Publicité

En réaction, Snapchat a décidé de créer un filtre vieillissant. Baptisé "Time Machine", ce filtre lancé officiellement sur la plateforme ce jeudi 21 novembre permet, en un glissement de curseur, de se voir en version bambin ou senior. Notons que les filtres rajeunissant et permettant de changer de genre existaient déjà. "C’est un voyage dans le temps possible grâce à une technologie de 'machine learning', ainsi les années fondent ou s’accumulent au gré de vos envies", peut-on lire dans le communiqué de presse. 

Alors que les applications TikTok et Instagram lui font de l'ombre, l'appli au petit fantôme lutte contre sa disparition en se renouvelant constamment, à grand renforts de filtres fédérateurs et en "s'inspirant" de ce qui fonctionne manifestement auprès de sa cible. 

Publicité

Par Donnia Ghezlane-Lala, publié le 22/11/2019

Copié

Pour vous :