© Ghadeer Sultan

Sur Insta, une influenceuse beauté poste sans pression son blackface en prônant l'égalité

Malgré de nombreux commentaires outrés, la Koweïtienne Ghadeer Sultan refuse de supprimer ses photos de blackface.

Pour faire part de ses meilleurs vœux pour l’année 2020, la maquilleuse koweïtienne Ghadeer Sultan a souhaité adresser un message d’égalité et d’union à ses 2 millions d’abonné·e·s. Sur son compte Instagram, la jeune femme a partagé un extrait de clip dans lequel elle apparaît en train de chanter en play-back sur la chanson "We Are the World", célèbre tube datant de 1985, écrit par Michael Jackson et Lionel Richie arguant, en substance, que nous sommes tous et toutes les enfants du monde.

Pour insister sur le fait que "qu’importe d’où vous venez ou ce en quoi vous croyez, nous sommes tous des enfants de ce monde et nous le partageons en toute égalité" et que "la beauté est de toutes les formes et de toutes les couleurs", Ghadeer Sultan a maquillé sa peau de plusieurs teintes afin de représenter "toutes les couleurs" du monde. Au lieu de demander à des ami·e·s noir·e·s de les maquiller pour l’occasion, elle a jugé préférable de se faire un blackface en maquillant sa propre peau en noir.

Publicité

Les commentaires n’ont évidemment pas tardé à pleuvoir et de très nombreux·ses internautes ont partagé leur outrage de voir la jeune femme réaliser un maquillage ouvertement et historiquement raciste. En effet, entre le XIXe et le XXe siècle, des acteurs blancs se grimaient en noir et caricaturaient de façon stéréotypée et ridicule les personnes noires. Ce n’est qu’à la fin du XXe siècle que le mouvement des droits civiques a mis fin à cette pratique insultante.

Les instagrameur·se·s ont prié Ghadeer Sultan de supprimer ses photos, lui rappelant qu’une couleur de peau n’était pas un déguisement, qu’elle n’avait pas le droit de décider ce qui était raciste ou pas sur quelque chose qui ne la concernait pas et que si elle avait vraiment voulu montrer ses aptitudes en make-up, elle aurait maquillé des femmes aux teintes de peau différentes et non sa seule peau claire, rapporte le site al Jazeera.

Publicité

Malgré cela, la jeune femme persiste et signe. Les images sont toujours visibles sur son compte Instagram et elle a même ajouté une photographie pour crier au monde qu’elle n’est "pas raciste" puisqu’elle "déteste le racisme". Après une fin d’année 2019 marquée par un nouveau blackface de la part de Kim Kardashian, 2020 commence bien mal puisqu’il semble, avec ce genre de publications, que nous sommes bien bloqués un siècle en arrière.

"Je ne suis pas raciste… Je déteste le racisme. Ce que j’ai fait, c’était simplement pour vous montrer ce que je suis capable de faire… Je vous aime tous. La vie est faite pour être vécue… Vivre avec amour et passion envers tout le monde sans penser à ce qu’ils sont pourrait vraiment changer votre vie… Pensez à 2020 et vivez avec passion pour tous. Bonne année 2020."

Publicité

"Qu’importe d’où vous venez ou ce en quoi vous croyez, nous sommes tous des enfants de ce monde et nous le partageons en toute égalité. La beauté est de toutes les formes et de toutes les couleurs, donc aimons-nous les uns les autres et célébrons notre unité. Je vous aime tous, bonne année."

À lire également -> Kim Kardashian de nouveau accusée de blackface à cause d’une couv' de magazine

Par Lise Lanot, publié le 03/01/2020

Pour vous :