© The Social Cut/Unsplash

Ce qu’il ne faudra plus faire sur Instagram en 2020

Une nouvelle décennie pointe le bout de son nez, il est temps de se débarrasser de nos mauvaises habitudes.

En 2020, Instagram fêtera ses 10 ans. Avant d’entamer une nouvelle décennie régie par l’univers impitoyable de la star des réseaux, de ses stories par milliers, de ses palanquées de hashtags et de ses influenceur·se·s professionnel·le·s, voici un petit guide de bonnes manières à diffuser sans modération en cette fin d’année.

· De l’art de la story

Publicité

Les stories ont révolutionné Instagram. Un feed peut bien être inintéressant au possible, ce sont les stories qui appâtent le chaland désormais. Sachant ceci, on soigne ses stories et on commence par arrêter les lives de vidéos de concerts à rallonge. Vous n’êtes ni ingé son, ni cadreur·se, donc pour une captation live, on laisse la main aux professionnel·le·s et on profite de la scène en direct.

De même, stop aux stories trop longues s’il n’y a pas un peu de storytelling dans l’affaire. C’est le XXIe siècle, on a le swipe rapide, il faut savoir divertir son audience, les ami·e·s.

Si on osait, on conseillerait même d’arrêter de repartager toute story dans laquelle on est mentionné·e·s sans valeur ajoutée. Artistes en mal de reconnaissance, on vous voit, pas besoin d’inonder vos stories de fans qui font du play-back sur vos chansons.

Publicité

· Instagram ≠ Twitter

Instagram est une plateforme dédiée à l’image, on a dit ! Alors, les photos de textes inspirants, les citations et les légendes à rallonge, c’est fini. Pour ça, il existe Twitter et même, si vous avez plus de 35 ans, il paraît que Facebook est un endroit très bien.

· Quid des hashtags ?

Publicité

Rares sont les questions plus épineuses que celles relatives aux hashtags… Les années passent et le hashtag oscille de cool à complètement dépassé. Le hashtag ironique lui-même a une identité fluctuante et on murmure dans l’oreillette que même le hashtag #hashtag n’est plus dissident.

Une chose est sûre, si le hashtag est, il doit être honnête et donc, visible. Les huit sauts à la ligne avec une liste de hashtags cachés ou les hashtags en commentaires, c’est interdit. Vraiment. On vous juge.

· Les émojis dans la bio, c’est non

Publicité

Les drapeaux des pays visités en bio, c’est non. Les émojis bébé, chien et chat pour dire qu’on est parent ou un véritable #PetLover, c’est non aussi. Bref, pour vous décrire, quelques mots savamment choisis passeront mieux et vous n’aurez pas l’air de vouloir faire déchiffrer un rébus à vos abonné·e·s.

· Vous n’êtes pas célèbres, et ce n’est pas grave

Vous n’êtes pas une célébrité et pourtant, on vous suit quand même, alors nul besoin de faire la star sur les réseaux. En 2020, on aimerait pouvoir dire adieu aux stories annonçant qu’une nouvelle publication a été publiée sur votre feed. Le coup de grâce survient lorsque ladite publication est montrée en story mais cachée par un émoji. Là, vraiment, c’est trop, notre cœur s’arrête.

En 2020, Instagram devrait universaliser sa décision d’invisibiliser le nombre de likes reçus sur les publications. Une bien bonne chose, selon notre équipe d’expert·e·s, puisque cela signifie que chacun·e sera libre de poster ce que bon lui semble sans avoir peur de recevoir trop peu de réactions. Que cette nouvelle décennie soit celle de la libération créative : Instagram est mort, vive Instagram !

À lire également -> Instagram aurait décidé de cacher ses likes pour nous inciter à poster plus

Par Cheese, publié le 18/12/2019

Pour vous :