© « #FollowMe »

Un documentaire révèle les dessous du business de l’influence sur Instagram

"#FollowMe" cherche à comprendre le système des faux comptes sur le réseau social.

"L’économie d’Instagram est un peu construite comme le Far West. Tout le monde essaie de la déchiffrer", voilà comment le réseau social est résumé par un certain Mike Schmidt, fondateur d’une entreprise qui décortique les défauts d’Instagram. Son travail, chez Dovetale, est de détecter les faux comptes et d’aider les marques à trouver des influenceurs crédibles. Une expertise devenue nécessaire pour les entreprises qui veulent faire leur publicité par les réseaux sociaux.

L’influence sur Instagram est aujourd’hui l’équivalent de la ruée vers l’or, et le documentaire #FollowMe, lancé sur Instagram en mai dernier et repéré par PetaPixel, cherche à décrire cette économie très particulière.

Publicité

"Une nouvelle économie sans foi ni loi"

Publicité

Ce documentaire, lancé sur Instagram et YouTube, a été réalisé en format vertical, sorte de clin d’œil à la story du réseau social dédié à la photo qui pèse aujourd’hui 1 milliard d’utilisateurs. Produit par VPRO, une société de radiodiffusion publique néerlandaise, il décrypte le phénomène des influenceurs et des faux comptes d’abonné·e·s. "Je voulais comprendre cette nouvelle économie sans foi ni loi. Qu’est-ce qui est réel et qu’est-ce qui est faux ? Comment bat-on les algorithmes ? Qui bénéficie réellement de ça ? Et comment tout cela influence l’utilisateur moyen d’Instagram ?", résume Nicolas Veul, le journaliste et documentariste que l’on suit tout le long des 49 minutes.

49 minutes passionnantes, instructives voire flippantes, où l’on découvre par exemple qu’il est extrêmement facile d’acheter des faux followers, que 20 % des abonné·e·s de Katy Perry n’existent pas ou encore que ces comptes robots sont parfois même clonés à partir de véritables profils. "Instagram est une vitrine […]. Les posts sont les nouveaux panneaux d’affichage, les likes et les followers sont la nouvelle monnaie". À voir de toute urgence si vous êtes accro au réseau social.

Publicité

Par Sirine Azouaoui, publié le 03/07/2019

Copié

Pour vous :