© Adobe

Une intelligence artificielle est capable de détecter les photos retouchées

Mise au point par Adobe, cette technologie serait fiable à 99 %.

Alors que la manipulation des images se perfectionne au point qu’il est parfois difficile, voire impossible, de déterminer l’authenticité d’une photo, Adobe a mis au point une intelligence artificielle capable de détecter les retouches sur les images numériques.

Entraîné avec des milliers d’images, l’outil est capable de dire si oui ou non une photo a été retouchée, et ce avec une précision de 99 % selon les chercheur·se·s qui l’ont mis au point. Le projet, intitulé "Project About Face", a été présenté début novembre lors de la conférence MAX d’Adobe, destinée aux créatif·ve·s.

Publicité

© Adobe

Créée par Richard Zhang et Oliver Wang, tous deux chercheurs pour Adobe, en collaboration avec des confrères de l’université de Berkeley, cette technologie permet d’examiner chaque pixel d’une image, avant d’indiquer la probabilité que celle-ci ait été manipulée.

En cas de retouche, une carte thermique permet de visualiser les parties qui auraient été modifiées, tandis qu’un outil permet de retirer les modifications pour revenir à l’image originale. Pour le moment, l’intelligence artificielle n’a été entraînée qu’avec des images retouchées à l’aide du logiciel Face-Aware Liquify d’Adobe, ce qui limite son utilisation.

Publicité

Lutter contre la manipulation des images

"Lorsqu’Adobe Photoshop a été lancé en 1990, il s’agissait d’une étape majeure dans la démocratisation de la créativité et de l’expression. Depuis lors, Photoshop a eu un impact profond sur la créativité, et, plus largement encore, sur notre culture visuelle. Nous sommes fiers de l’impact que Photoshop et les autres outils créatifs ont eu sur le monde, mais nous reconnaissons également les implications éthiques de notre technologie", a notamment déclaré Adobe dans un communiqué.

"Project About Face" s’insère ainsi dans une démarche plus large de la multinationale, qui vise à créer des outils permettant d’identifier l’ensemble des contenus numériques modifiés, qu’il s’agisse d’images, de vidéos, de fichiers audio ou de documents.

Publicité

Par Pauline Allione, publié le 10/12/2019

Pour vous :