En posant avec son fils, Ivanka Trump hérisse les opposants à la politique migratoire de son père

Une photo attendrissante d’Ivanka Trump et son fils postée sur Twitter attise la polémique sur le sort des enfants arrivés illégalement sur le sol américain et séparés de leurs parents.

Ivanka Trump voulait simplement partager un moment d’intimité. En posant avec son fils Theodore, la fille et conseillère du président des États-Unis espérait peut-être susciter de l’empathie, montrer qu’elle n’est pas seulement l’alliée politique de son père, mais aussi une mère comme une autre.

Cependant, son cliché posté sur Twitter dimanche matin a laissé comme un goût amer. Les détracteurs de Donald Trump n’ont pas tardé à rebondir sur ce tweet tout mignon pour souligner l’inhumanité de la politique migratoire américaine.

Publicité

"C’est faire preuve d’un manque d’empathie incroyable, sachant que l’opinion publique s’indigne de plus en plus face aux jeunes enfants qui sont arrachés des bras de leurs parents à la frontière. Une politique barbare dont Ivanka Trump est complice", a déploré sur le réseau social Brian Klaas, professeur de politique américaine à la London School of Economics.

En effet, depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche, le gouvernement est de plus en plus sévère envers les immigrés clandestins. Comme le rappelle le Guardian, le ministre de la justice Jess Sessions a annoncé au début du mois de mai la mise en place d’une politique de "tolérance zéro" qui autorise la séparation des familles à la frontière.

Publicité

Ce durcissement de la loi devrait aggraver une situation déjà existante. D’après une enquête du New York Times parue en avril, plus de 700 enfants, dont une centaine de moins de quatre ans, ont été séparés de leurs parents depuis le mois d’octobre. Le même journal rapporte que les autorités ont perdu la trace de près de 1 500 mineurs arrivés seuls sur le sol américain et placés dans des foyers.

"C’est sans précédent, c’est la pire situation que j’aie vue en plus de 25 ans de carrière", confiait sur MSNBC Lee Gelernt, le directeur adjoint du programme "Immigrant’s Rights Project" de l’ACLU (American Civil Liberties Union) juste avant qu’Ivanka Trump ne poste cette photo de la discorde. L’avocat accuse le gouvernement de "créer" des cas de mineurs non accompagnés et affirme que cette pratique a des conséquences désastreuses sur la santé mentale de ces enfants, "déjà traumatisés par la fuite de leur pays natal".

Aussi attendrissante que cette scène d’amour maternel soit, le contexte politique ternit l’image qu’elle renvoie. Ivanka Trump apparaît au mieux maladroite, au pire insensible, et très certainement détachée d’une situation alarmante.

Publicité

"Tandis que des enfants en pleurs sont arrachés des bras de leurs parents sous leur regard horrifié à la frontière à cause de la cruauté inconsciente de papounet… Ivanka Trump fait preuve d’un aveuglement et d’un manque d’égards sidérants avec son festival de câlins mère-fils du dimanche matin."

Par Hélaine Lefrançois, publié le 29/05/2018

Pour vous :