Entre cartoon et photo, cette artiste imagine un monde hypercoloré

Grâce à ses photos hybrides particulièrement cartoonesques, Maria Victoria colorise la grisaille du quotidien et laisse parler son imagination débordante.

© Vicka

Quand le monde extérieur paraît trop monotone, plutôt que de broyer du noir, mieux vaut ajouter une touche de couleur et partager le résultat sur Instagram. C’est ce que fait Vicka, de son vrai nom Maria Victoria, concevant des photos "améliorées" grâce à ses outils fétiches, j’ai nommé Illustrator et Photoshop. Le concept est on ne peut plus simpliste : sur chacun de ses clichés basiques, l’artiste équatorienne y superpose ses dessins, faisant presque de sa réalité un cartoon aux couleurs saturées.

Native de Quito, résidente barcelonaise à compter de 2016 afin d’y poursuivre un cursus spécialisé en illustration, la vingtenaire s’est mise à réimaginer son environnement depuis un peu plus d’un an. Réfractaire à l’idée d’un compte Instagram trop lisse et commun, elle opte plutôt pour des images hybrides où photos et dessins s’entrelacent avec ingéniosité. "J’ai un partenaire dans mon projet qui prend les photos, avoue-t-elle tout de même, et je travaille ensuite sur chacune d’elles, je les laisse me guider et ensuite je dessine simplement et je m’éclate".

Souvent modèle de ses propres photos − car, après tout, nous sommes bien sur son compte personnel −, Vicka n’a pas peur de détourner sa propre apparence. Que ce soit en dessinant un maillot de bain dégoulinant sur son corps ou en personnalisant un scooter sur lequel elle est assise, Vicka conjure une réalité alternative dans laquelle on aimerait bien se perdre.

© Vicka

© Vicka

© Vicka

© Vicka

© Vicka

© Vicka

© Vicka

© Vicka

© Vicka

© Vicka

© Vicka

© Vicka

Par Florian Ques, publié le 11/10/2018