Author banner

Par Orange

Parce que vos meilleures photos méritent d’être partagées, Konbini s’associe à Orange, le réseau mobile. Découvrez les plus grandes photos et leur histoire, inspirez-vous des photographes les plus talentueux, découvrez nos best tips pour pimper vos photos et récolter un maximum de likes. Say Cheese!

Devant le miroir, on se trouve toujours parfaits, mais sur l’écran de notre téléphone portable, ce n’est jamais pareil.

On ne s’avance pas trop en disant que c’est arrivé à peu près tout le monde de prendre un selfie avec son smartphone et de ne pas du tout obtenir le résultat escompté. On se prépare devant le miroir, on décide de sa pose et malheureusement, quand le clic de l’appareil photo se déclenche et nous immortalise à tout jamais, ici et maintenant, cela s’avère très décevant.

On a l’impression de ne pas du tout être la même personne, celle que l’on regarde dans le miroir tous les jours, malgré les nombreux conseils techniques qu’on a appliqués au fil du temps. Et bien souvent, on trouve notre nez beaucoup trop présent et épaté sur la photo par rapport à la réalité. Attention, on parle bien de selfies et non pas d’une photo de soi prise avec plus de recul que son simple bras.

Vox a sorti une vidéo de deux minutes qui explique cet étrange phénomène : en pleine ère du selfie, de grands changements dans la manière dont nous nous percevons sont à l’œuvre. Mais tout cela, c’est la faute de la distorsion de perspective.

Un selfie réalisé à une distance de 30 centimètres de votre visage rendra visuellement votre nez 30 % plus large à sa base, et 7 % plus grand dans sa pointe, que sur un portrait pris à une distance de 150 centimètres.

Malheureusement, cette perception biaisée de la réalité crée des insécurités chez beaucoup de personnes : selon une étude de l’AAFPRS (l’Académie américaine de chirurgie plastique et reconstruction faciale), en 2017, 55 % des patient·e·s auraient eu recours à de la chirurgie faciale afin d’être plus à leur avantage sur leurs selfies. Ils/elles étaient 42 % en 2016 et le nombre n’est pas près de baisser.