© David LaChapelle

12 mois et 12 actions pour la planète : David LaChapelle signe le calendrier Lavazza 2020

Pour 2020, le photographe a souhaité créer un manifesto censé célébrer en images le lien entre les hommes et la Terre.

Depuis bientôt trente ans, la marque italienne de café Lavazza propose à l’automne un calendrier créé par un grand nom de la photo contemporaine. Après une première collaboration en 2002, David LaChapelle se retrouve de nouveau à la direction artistique du calendrier et succède, entre autres, à Helmut Newton, Ellen Von Unwerth, Annie Leibovitz, Steve McCurry ou encore Platon.

En 2002, le photographe américain, ancien disciple d’Andy Warhol, bousculait les codes de la marque et présentait pour la première fois un calendrier en couleurs. Ce dernier présentait des images acidulées, kitsch et subversives, la signature même du travail de David LaChapelle – qui voyait alors toutes les plus grosses célébrités de l’époque passer devant son objectif.

Publicité

Janvier : célébrer. (© David LaChapelle/Lavazza)

12 mois et 12 mantras pour sauver la planète

Si le calendrier de l’année à venir porte les stigmates de cette empreinte photographique, il est également marqué par l’épiphanie vécue par David LaChapelle en 2006. En effet, il y a treize ans, l’artiste quittait Los Angeles pour s’installer à Hawaï où il se rapprochait de la terre et tentait de devenir autosuffisant.

Pour fêter la nouvelle décennie, le photographe a retranscrit en images ce besoin d’honorer la planète. Treize photographies (12 mois et une couverture) accompagnées de 12 mantras forment le projet "Earth CelebrAction" ["CélébrAction pour la Terre", ndlr].

Publicité

LaChapelle affirme puiser son inspiration concernant "la recherche du sublime" dans "l’énergie maternelle de Mère Nature". Dans des tableaux idylliques rappelant le jardin d’Éden, David LaChapelle lie ses mannequins aux quatre éléments, l’eau, la terre, l’air et le feu. Ses images, prises à Hawaï, ont pour but de célébrer "la relation de l’Homme et de la nature" ainsi que "la capacité en chacun d’entre nous d’agir personnellement pour défendre l’environnement".

Février : écouter. (© David LaChapelle/Lavazza)

Chaque mois s’accompagne d’un verbe actif et d’un conseil plus ou moins spirituel pour se reconnecter à notre planète : 

Publicité

"Janvier : célébrer. Célébrer le lien entre l’homme et la nature. Nous célébrons la Terre, parce que c’est grâce à elle que nous existons.

Février : écouter. Nous écoutons la Terre pour lui venir en aide.

Mars : prendre conscience. Nous prenons conscience de son importance, afin d’être importants pour elle.

Avril : protéger. Nous protégeons la Terre, principalement de nous-même. Nous ne sommes que des visiteurs sur cette planète.

Mai : prendre soin. Nous prenons soin de la Terre, parce que sa santé est notre santé.

Juin : préserver. Nous préservons l’équilibre de la Terre en aspirant à réduire notre empreinte.

Juillet : honorer. Nous honorons la Terre parce qu’elle nous a tout donné, tout sans rien demander en retour.

Août : nourrir. Nous la nourrissons pour la voir grandir encore.

Septembre : se reconnecter. Nous nous reconnectons à elle, afin d’éprouver ce qu’elle éprouve.

Octobre : respirer. Nous la respirons parce qu’elle est la vie.

Novembre : respecter. Nous respectons la Terre, parce qu’elle est notre mère.

Décembre : changer. Nous changerons la Terre si nous nous changeons nous-même."

Entre les pages du calendrier subsiste cependant, encore et toujours, la question de la démagogie présente derrière un tel parti pris environnemental. D’autant plus lorsque celui-ci est porté en étendard en collaboration avec une entreprise internationale productrice de café – un commerce connu pour ses difficultés avec l’éthique –, telle que Lavazza. 

Mars : prendre conscience. (© David LaChapelle/Lavazza)

Publicité

Avril : défendre. (© David LaChapelle/Lavazza)

Mai : prendre soin. (© David LaChapelle/Lavazza)

Juin : préserver. (© David LaChapelle/Lavazza)

Juillet : honorer. (© David LaChapelle/Lavazza)

Août : nourrir. (© David LaChapelle/Lavazza)

Septembre : se reconnecter. (© David LaChapelle/Lavazza)

Octobre : respirer. (© David LaChapelle/Lavazza)

Novembre : respecter. (© David LaChapelle/Lavazza)

Décembre : changer. (© David LaChapelle/Lavazza)

Couverture du calendrier Lavazza 2019, par David LaChapelle.

Par Lise Lanot, publié le 06/11/2019

Copié

Pour vous :