© Sony Pictures

5 grands studios de production s'associent à Kodak pour faire revivre le cinéma argentique

Disney, Warner, Universal, Paramount et Sony veulent maintenir en vie la pellicule.

Ce sont les puristes qui vont être ravi·e·s – et on les comprend. Après avoir combattu cet effet affreux de lifting pour téléviseur, voilà que des réalisateur·rice·s vont voir un autre combat tourner en leur faveur. En l’occurrence, celui de la pellicule. The Hollywood Reporter nous rapporte que cinq des plus grands studios de cinéma, à savoir Disney, NBCUniversal, Paramount, Sony et Warner Bros., ont signé un deal avec la célèbre entreprise de film Kodak.

Le but ? La promesse d’achat d’une quantité inconnue de pellicules pour les productions des boîtes en question, et la garantie qu’elles continueront à en utiliser. Un geste symbolique alors que les caméras numériques sont devenues la norme. Néanmoins, de plus en plus de cinéastes, à l’ère du tout numérique, reviennent aux fondamentaux.

Publicité

Rien que sur les derniers films qui cartonnent en salles, ou auprès de la critique : Quentin Tarantino (Once Upon a Time… in Hollywood), Greta Gerwig (Little Women) et Noah Baumbach (Marriage Story) ont fait le choix du tout argentique. Martin Scorsese (The Irishman) et même J. J. Abrams (Star Wars IX : L’Ascension de Skywalker) ont quant à eux usé des deux techniques. Et ce n’est pas fini puisque Christopher Nolan a utilisé l'argentique pour Tenet, et Cary Fukunaga pour Mourir peut attendre. Un beau symbole pour les aficionados de la pellicule.

Par Arthur Cios, publié le 31/01/2020

Pour vous :