© BriAnne Wills

Avec 50 portraits, une photographe s’attaque au mythe sexiste de la fille à chat

BriAnne Wills montre des femmes indépendantes et épanouies... Loin de l’image pathétique et solitaire que l’on connaît.

Être une "fille à chat", c’est vraiment si terrible ? Dans l’imaginaire collectif, ce mythe a construit l’image d’une vieille femme, forcément célibataire et solitaire, et entièrement dévouée à ses compagnons à poils. Les anglophones ajoutent d’ailleurs une touche de folie à l’expression, qui se traduit par "crazy cat lady". Mais dans les faits, ce n’est pas tout à fait ça. Avec son livre Girls and Their Cats, la photographe américaine BriAnne Wills s’attaque à un stéréotype sexiste bien solide.

Son ouvrage, qui recense 50 portraits de femmes accompagnées de leur(s) félin(s), s’ouvre sur la définition de la fille à chat. Ou plutôt, sur sa redéfinition : selon l’auteure new-yorkaise, cette femme peut être jeune, "vivre sa meilleure vie" et être naturellement dévouée à son animal, sans pour autant que ça tourne à l’obsession.

Publicité

Aisha Awadallah et Alex. (© BriAnne Wills)

Avec sa série de photos, BriAnne Wills casse avec brio ce mythe archaïque, puisqu’il n’existe pas "une fille à chat", mais une diversité de femmes indépendantes, créatives et épanouies qui aiment leur animal. Loin du cliché triste et austère de la vieille femme qui ne vit que pour ses chats, les filles qu’elle a immortalisées sont rayonnantes et inspirantes.

Célibat + chat : l’équation de la loseuse

Bianca Christensen et Weetzie, Mister. (© BriAnne Wills)

Publicité

Aussi, ce stéréotype est largement employé pour juger des femmes célibataires, passé un certain âge. La journaliste Nadia Daam, auteure du livre Comment ne pas devenir une fille à chat, L’art d’être célibataire sans sentir la croquette, écrivait en 2017 sur Slate :

"La femme célibataire est plainte et encouragée à faire quelque chose pour en sortir, comme si le célibat était une anomalie, un accident de parcours ou une période de chômage amoureux qui pourrait s’éterniser jusqu’à la mort si l’on y prend pas garde. Si elle couche de temps en temps avec des inconnus, elle est désespérée. Si elle prend un chat, c’est qu’elle a définitivement lâché l’affaire."

Mais les portraits lumineux de BriAnne Wills nous rappellent que non, une fille qui vit avec un chat ne cherche ni à combler un manque affectif, ni à renvoyer un quelconque signal sur sa situation amoureuse.

Publicité

Anka Lavriv et Petey, Hoomie. (© BriAnne Wills)

Athena Wisotsky et Frikki. (© BriAnne Wills)

Bethany Watson et Minerva Purr, Loki. (© BriAnne Wills)

Publicité

JiaJia Fei et Coco. (© BriAnne Wills)

Rikki Wright et Cairo. (© BriAnne Wills)

Sam Ushiro et Sabbath. (© BriAnne Wills)

Couverture du livre "Girls and Their Cats", par BriAnne Wills, aux éditions Chronicle Books.

Girls and Their Cats, de BriAnne Wills avec Elyse Moody, est disponible au éditions Chronicle Books.

Par Pauline Allione, publié le 15/10/2019

Copié

Pour vous :