© Anna Boyiazis/Getty Images

À Zanzibar, Anna Boyiazis a immortalisé des filles qui apprennent à nager pour s'émanciper

La photographe américaine suit depuis 2016 les apprenties nageuses qui s'émancipent quelques instants dans l'océan.

Dans l’océan Indien, les traditions zanzibariennes conservatrices empêchent les femmes d’apprendre à nager. Mais à Nungwi, au nord de l’archipel, The Panje Project fournit des burkinis pour contourner les interdits. Créée en 2011, l’association travaille pour améliorer l’éducation et les conditions de vie des populations locales, et les leçons de natation font partie de ses actions. "Panje" signifie d’ailleurs "gros poisson".

Le tissu trempé dessine les contours de ces apprenties nageuses, immergées dans le plaisir de la découverte et de la curiosité, teinté néanmoins d’appréhension. Nommée Finding Peace in Water, la série d’Anna Boyiazis a été récompensée en 2018 par un prix World Press Photo et cette année, elle a remporté la bourse Getty Images Reportage.

Publicité

À Voir, elle expliquait avoir mis plusieurs semaines à gagner la confiance des communautés locales. Créer des liens de confiance lui a permis de se rapprocher des nageuses, et de saisir l’importance de cette initiative :

"Bien que le port d’un maillot de bain intégral puisse nous sembler être de la soumission, cette limitation amène avec elle l’apprentissage d’une compétence essentielle qui pourrait signifier la vie plutôt que la mort pour ces insulaires.

À mon sens, c’est un énorme premier pas vers l’émancipation ; c’est un véritable tremplin pour ces jeunes femmes vers l’indépendance et l’épanouissement personnel. Ce sont des outils dont elles pourront se servir pour briser toutes sortes d’autres barrières préexistantes dans leur vie."

Les filles de l’école primaire de Kijini après une leçon un dimanche, 30 octobre 2016, Muyuni. (© Anna Boyiazis/Getty Images)

Publicité

Une jeune femme apprend à flotter, jeudi 24 novembre 2016, Nungwi. (© Anna Boyiazis/Getty Images)

Kazija apprend aux filles comment battre des jambes dans l’eau, lundi 17 octobre 2016, Muyuni. (© Anna Boyiazis/Getty Images)

Burkinis étendus à l’extérieur de la maison de la mère de Kazija, mercredi 23 novembre 2016, Nungwi. (© Anna Boyiazis/Getty Images)

Publicité

Chema, instructrice âgée de 17 ans, claque des doigts en plongeant sous l’eau, mercredi 28 décembre 2016, Nungwi. (© Anna Boyiazis/Getty Images)

Par Apolline Bazin, publié le 16/10/2019

Copié

Pour vous :