© Evangelia Kranioti

featuredImage

Cet été, les Rencontres d'Arles célébreront leurs 50 ans !

Pour faire passer la pilule de la cinquantaine, les Rencontres de la Photographie d'Arles feront la fête tout l'été.

À Arles, l’été 2019 sera constellé de célébrations en l’honneur du 50e anniversaire de ses Rencontres de la photographie. Pour fêter dignement le jubilé de ce qui est devenu une véritable institution pour professionnels et amoureux de la photo, ce sont plus de 50 expositions qui parsèmeront la cité camarguaise.

En cette année commémorative, les Rencontres oscilleront entre regards sur le passé et ouverture vers le futur. Arles 2019 rendra hommage aux femmes artistes, à travers des expositions monographiques dans des lieux emblématiques, précise Franck Riester, ministre de la Culture, ainsi qu’aux débuts du festival.

"Commencer la journée en prenant un bon petit-déjeuner ensemble", tirée de la série "Une relation expérimentale", 2009. (© Pixy Liao)

En plus de recréer une des premières expositions présentées au public en 1970, les organisateurs ont également décidé de mettre en avant nombre d’archives collectées depuis cinq décennies puisque, comme le note Hubert Védrine, le président des Rencontres d’Arles : "Depuis le début, les photographes exposé·e·s qui le souhaitent nous ont laissé des œuvres. En cinquante ans, nous avons constitué un trésor, une collection riche de plus de 3 300 œuvres, précieusement conservée au musée Réattu."

À Arles, fifty is sexy

Le festival, ayant à cœur depuis ses débuts de démocratiser la photographie, avait accueilli 140 000 visiteurs l’année dernière – un nombre en constante hausse. Cet été, les centaines de milliers de curieux auront la chance de contempler des œuvres d’artistes dont la réputation n’est plus à faire, tels que Martin Parr ou Helen Levitt, ainsi que des photographes parfois plus confidentiels et originaires du monde entier, à l’instar de Pixy Liao, Evangelia Kranioti ou encore Libuše Jarcovjáková.

Du 1er juillet au 22 septembre 2019, à Arles, les vacances seront placées sous le signe de la photo ou ne seront pas, qu’on préfère les monochromes ou la couleur, la contemporaine ou la vintage et surtout, qu’on veuille courir une expo ou plusieurs dizaines.

"Eu sou obscura para mim mesma", série "Obscuro Barroco". (© Evangelia Kranioti)

New York, 1980. (© Helen Levitt/Collection privée/Film Documents LLC/avec l’aimable autorisation de Thomas Zander Gallery, Cologne)

"Kleine Scheidegg", Suisse, série "Small World", 1994. (© Martin Parr/Magnum Photos/Exposition "Cartes postales, nouvelles d’un monde rêvé").

"Eldorado" dans la série "The Pearl River", 2019. (© Christian Lutz/avec l’aimable autorisation de MAPS)

"Berlin", 1987, série "Berlin par une nuit de chien". (© Gundula Schulze Eldowy)

"Tuer l’été", Prague, 1984. (© Libuše Jarcovjáková)

Les Rencontres de la photographie d’Arles auront lieu du 1er juillet au 22 septembre 2019. Semaine d’ouverture du 1er au 7 juillet.

Par Lise Lanot, publié le 24/06/2019

Copié