Au Canada, ce photographe a capturé le phénomène rare de colonnes lumineuses

Il y a une semaine, le photographe Timothy Joseph Elzinga a fait face à un phénomène météorologique très rare : il est tombé nez à nez avec ce qu'on appelle des colonnes lumineuses.

© Timothy Joseph Elzinga.

© Timothy Joseph Elzinga

Timothy Joseph Elzinga, photographe et youtubeur vivant dans l'Ontario (Canada), a été réveillé par son fils de deux ans, vendredi dernier à 1 h 30 du matin. Quand il a pris son fils dans ses bras pour le consoler, il a regardé par la fenêtre et a assisté à un phénomène météorologique très rare : des sortes d'aurores boréales droites et verticales descendaient du ciel. Il a immortalisé ce moment et a appris plus tard qu'il s'agissait en réalité de colonnes lumineuses (ou piliers solaires). À CBCElzinga confie :

Publicité

"On aurait dit qu'un vaisseau de Star Trek essayait d'enlever des gens. Cela me semblait surnaturel, c'était extrêmement lumineux, je n'avais jamais vu ça. Je ne vais pas blâmer mon fils de deux ans, il pleurait à 1 h 30, donc je me suis levé et quand j'ai tourné mon regard vers la fenêtre, j'ai eu une vue exceptionnelle sur ces lumières dansantes dans le ciel. Je devais absolument voir ça de plus près, donc j'ai mis un pantalon et je suis sorti pour prendre des photos."

Le phénomène

Ce phénomène arrive lorsqu'il y a de très basses températures et qu'il fait très froid. Les lumières artificielles que l'on émet depuis la Terre (comme nos feux rouges, nos maisons, nos réverbères et bien d'autres) se reflètent de manière verticale et droite dans les cristaux de glace en suspension dans l'air à cause du froid. Le mouvement est toujours en direction du ciel, et sous la forme de colonnes lumineuses continues ou non. Ces trainées de lumière blanche sont en fait des photométéores, comme les arcs-en-ciel, les halos et les irisations, et peuvent être naturellement causées par le soleil ou des lumières artificielles comme ici. Elles ne doivent pas être confondues avec les aurores boréales, qui relèvent d'un tout autre type de phénomène.

Sur Wikipedia, on peut lire que "les cristaux qui servent à la réfraction sont en gros à mi-chemin entre la source lumineuse et l’œil de l'observateur". Plus les cristaux sont hauts dans l'atmosphère, plus la colonne est grande et semble descendre littéralement du ciel. C'est exactement l'impression que donnent les photos de Timothy. En plus de cela, elles ont plusieurs couleurs, dues aux lumières du trafic ou émanant des maisons. Il y a du rouge, du vert, du orange, du jaune et du blanc.

Publicité

Si ces colonnes sont rares dans d'autres pays, elles ne le sont pas forcément au Canada où les températures sont glaciales et favorisent ce genre de phénomène. Selon le photographe, ces traînées "dansaient" dans le ciel. Il n'avait jamais vu cela de sa vie. Et nous non plus.

© Timothy Joseph Elzinga.

© Timothy Joseph Elzinga

© Timothy Joseph Elzinga.

© Timothy Joseph Elzinga

Publicité

© Timothy Joseph Elzinga.

© Timothy Joseph Elzinga

© Timothy Joseph Elzinga.

© Timothy Joseph Elzinga

© Timothy Joseph Elzinga.

© Timothy Joseph Elzinga

Publicité

© Timothy Joseph Elzinga.

© Timothy Joseph Elzinga

© Timothy Joseph Elzinga.

© Timothy Joseph Elzinga

Vous pouvez suivre le travail de Timothy Joseph Elzinga sur Instagram et sur YouTube.

Par Donnia Ghezlane-Lala, publié le 13/01/2017

Copié

Pour vous :