featuredImage

Bientôt le règne des mannequins virtuels sur nos écrans ?

Une entreprise japonaise a créé une intelligence artificielle capable de générer des corps entiers de personnes virtuelles.

On pense souvent au jour où les robots remplaceront les êtres humains mais pas toujours aux faux humains qui peupleront sûrement bientôt nos écrans. L’idée de remplacer les mannequins réels par des avatars virtuels a fait du chemin depuis quelques années, et une nouvelle étape a été franchie par une entreprise japonaise qui a développé une intelligence artificielle capable d’inventer des images de corps entiers.

Capture d’écran YouTube de DataGrid.

Jusqu’ici, les ordinateurs créaient des visages. On en trouvait de troublants exemples sur le site thispersondoesnotexist.com et des entreprises comme Nvidia s’en étaient fait une spécialité. Aujourd’hui DataGrid, une start-up japonaise propose, elle, de produire des corps entiers, avec visage, bras, jambes, cheveux, tous plus réels les uns que les autres. Dans une vidéo qui ressemble à s’y méprendre à une publicité Uniqlo, l’entreprise a fait la démonstration de la puissance de son générateur de corps virtuels et force est de reconnaître que le résultat est bluffant.

Une influenceuse virtuelle pose avec deux vraies mannequins

L’intelligence artificielle de DataGrid est fondée sur la technique des "réseaux antagonistes génératifs", des algorithmes d’apprentissage automatique comme l’explique Le Figaro. En clair, elle s’appuie sur des images de mannequins réels pour en créer de faux. On imagine aisément les débouchés possibles, notamment dans la publicité, pour cette technologie et les économies qu’elle permettrait aux industries textiles par exemple.

À vrai dire, le futur est déjà là. Une influenceuse japonaise virtuelle, Imma, totalise 50 000 fans sur Instagram et collabore avec des marques comme Adidas ou Dior. Elle a par ailleurs poseé pour une série de photos maquillage dans le magazine i-D Japan, aux côtés de deux autres mannequins, Mayben et Aria Polkey, elles en chair et en os, a repéré le site Design Taxi. Difficile de faire la différence entre les modèles humains et l’entité virtuelle, photographiées par Kodai Ikemitsu. Les mannequins créé·e·s par l’intelligence artificielle ont donc de beaux jours devant eux.

Par Sirine Azouaoui, publié le 14/05/2019